Introduction du livre en rédaction : Ki, le Chemin de l’Éveil (Tome II)

Voici l’introduction du livre : Ki, le Chemin de l’Éveil (Tome II), qui est en cours de rédaction. Pour en savoir davantage sur les tomes I et II, cliquez ici…


INTRODUCTION (LE QUANTUM)

« L’esprit est séparé de la matière et préside à ses transformations.
C’est pourquoi la cause réelle des phénomènes ne réside pas dans
la matière, mais dans l’esprit disposant de la matière
selon des lois de l’harmonie ! » [1]

Depuis la nuit des temps, l’humain se questionne sur la réalité des choses, sur sa raison d’exister et sur l’après-vie. À ces interrogations naturelles visant l’appréhension de notre nature profonde, le Taoïsme [2] nous enseigne que l’Univers baigne dans un Océan d’énergie latente et que notre monde physique n’est que la manifestation de la concentration de cette énergie, le Ki.

Selon Doshu Koichi Tohei,[3] l’un des plus grands maîtres des arts martiaux que le monde ait connu, « le Ki est un ensemble infini de particules infiniment petites. De la même façon, le Soleil, les étoiles, les plantes, les animaux, l’esprit et le corps humain sont tous issus du Ki universel. Le Ki est la substance même de l’Univers, il n’a pas de commencement ni de fin, sa valeur absolue ne s’accroit ni ne diminue. Nous sommes “UN” avec l’Univers, et nos vies sont une partie de la vie de l’Univers ».[4]

Le Ki non manifesté physiquement est neutre par nature. Mais lorsqu’il se polarise, il produit les composantes tangibles (observables et mesurables) de notre monde physique.

« Ce qui est considéré comme un espace vide n’est qu’une manifestation
de la matière qui n’est pas éveillée. Pas d’espace vide sur cette planète,
ni dans l’Univers. Les trous noirs, ce dont parlent les astronomes,
sont les sources d’énergie et de vie les plus puissantes.
»

Nikola Tesla [5]

Ce monde que nous considérons réel selon notre perception physique ne représente que 5% de la masse totale de l’Univers. Du 95% restant de l’Univers, on estime selon des approches déductives que 68% serait composée d’énergie noire (ou énergie sombre, qui explique le phénomène d’accélération et d’expansion de l’Univers) et 27% de matière noire (ou matière sombre ou transparente, qui explique la vitesse de rotation des étoiles dans les galaxies). Ainsi, selon la science actuelle, 95% de l’Univers serait donc composé de substances inconnues soient de substances dont nous n’avons pas conscience !

Ces proportions d’inconscience de l’Univers sont analogues à notre conscience qui n’est responsable que de 5% de ce que nous faisons de nos vies. C’est là que se situe notre libre-arbitre.[6] Le 95% du temps restant de nos vies est opéré par le matériel du subconscient. Donc, nous obéissons la majorité du temps à des programmes internes.

Si nous modifions ces programmes subconscients, alors nous reprendrons notre pouvoir et nous réinventerons notre vie. Ce livre s’avère un guide sommaire d’instruction pour y arriver.

Le potentiel utilisé par l’être humain très développé se compare généralement à la partie visible d’un iceberg (10%). Cependant, le potentiel immense auquel il a accès sans toutefois l’utiliser s’apparente à la partie submergée, soit celle qui est à la fois énorme et presque invisible parce que cachée sous l’eau. C’est dire que les capacités et le pourvoir d’un humain s’avère simplement gargantuesque. Et, seul l’éveil va conduire l’humain vers l’expression de son plein potentiel.

Dans cet « Océan d’énergie » constitué de Ki universel, ce monde où voguent des particules invisibles et infiniment petites, des substances matérielles imperceptibles par nos sens, où se propagent des ondes dans un Univers vibrant sans cesse en mouvement, constitue le champ (ou la soupe) quantique, ou encore le champ unifié. C’est le bassin d’énergie créatrice originelle et primordiale que l’on appelle également : La Source.

Ce champ énergétique est à l’origine des réalités que nous vivons. Ces réalités viennent des commandes de l’esprit, inconscientes ou non, qui activent des énergies vibratoires, un processus de communication, qui entre en résonnance avec le champ quantique pour manifester la réalité du monde physique.

Le champ quantique contient des infinies potentialités, soit des alternatives qui peuvent être déployées à tout moment. Nous assistons alors à des changements programmés de réalités. Pour en arriver à consciemment opérer un processus viable de création de nouvelles réalités en modifiant celles existantes, nous devons logiquement comprendre certains éléments qui caractérisent l’Univers de la physique quantique (sans toutefois entrer dans des complexités inextricables et des équations à caractère hiéroglyphique).[7]
Ainsi, toute énergie est constituée d’un matériel fondamental que nous appellerons ici : « Ki ». Le Ki est l’énergie de l’Univers du plan quantique qui lorsque condensé par polarisation en paquets produit les composantes du monde physique, soit notre réalité. Ces paquets d’énergie échangent constamment de l’information avec le champ quantique.

Que ce soit au niveau cellulaire ou mental, il y a une communication quantique constante. Nous sommes constamment en résonnance avec le champ quantique. Nous sommes vibratoires !

« Si vous voulez découvrir les secrets de l’Univers,
pensez en termes d’énergie, de fréquences et de vibrations. »

Nikola Tesla

Nous projetons notre influence positive dans le monde physique du fait des vibrations que nous émettons. Toutes les interactions avec notre environnement sont assujetties à la qualité de notre fréquence vibratoire. Plus elle est élevée, plus l’influence est grande et plus nous avons de possibilités de modifier la réalité.

Le fait vibratoire procède à l’émission d’ondes communiquant avec tout le champ quantique. Ce rayonnement grandissant avec l’éveil spirituel produit une syntonie de Soi avec l’Univers permettant d’entrer dans des sphères de conscience supérieures.

Les particules sont en effet des ondes et elles ne prennent pas n’importe quelle forme : à chaque forme son énergie, c’est ce qu’on appelle la « quantification ». C’est pourquoi les ondes de formes[8] influent sur l’énergie de la Source pour modifier la fonction d’onde[9] de la matière, ce qui affectera son comportement.

Aussi, la physique quantique nous démontre que de poser le geste d’observer des particules infiniment petites, modifie le comportement de la matière au niveau de la fonction d’onde.

Cela signifie que la matière subira ainsi une altération et se comportera différemment que si on ne l’observerait pas. Alors, l’observation, qui au départ s’avère l’arcane premier de la perception, donne vie à une nouveauté, un changement dans le schéma de la réalité observée.

Rien dans l’Univers n’existe comme objet indépendant, tout est relié au Tout. Tous les phénomènes du monde quantique sont reliés entre eux, ils sont intriqués. Rien dans l’Univers n’existe seul. C’est pourquoi on dira que chacun d’entre nous ne fait qu’UN avec l’UNIVERS, au-delà du temps et de l’espace.

De la perception que nous avons de cet Univers, nous affectons constamment le champ quantique pour créer, consciemment ou non, la réalité que nous vivons. Ainsi, à chaque instant nous créons notre réalité.

L’humain peut faire grandir cette perception qui est à la base de cette création de réalités. Il peut faire en sorte de l’élargir, de la rendre plus précise et même intrusive, et la mettre en relation directe avec le Tout. C’est ce que nous appelons : « L’ÉVEIL spirituel ». Ainsi, plus nous nous éveillons, plus nous prenons conscience de soi et de notre environnement en nous harmonisant avec la nature et plus nous avons accès aux ressources quantiques qui sont naturellement mises à notre portée.

Rien dans la nature ne vit pour lui-même.
Les rivières ne boivent pas leur eau.
Les arbres ne mangent pas leurs propres fruits.
Le Soleil ne brille pas pour lui-même.
VIVRE LES UNS POUR LES AUTRES EST LA LOI DE LA NATURE !

Auteur inconnu

Le domaine d’étude de la physique quantique est très vaste et en raison du carcan de la méthodologie scientifique, les applications concrètes, naturelles et accessibles à tous se font attendre. De nombreux savants ont d’ailleurs eu une vie professionnelle très tumultueuse en raison des dogmes rigides de leurs communautés scientifiques qui se sont retournées contre eux lorsqu’ils ont mis de l’avant des théories et hypothèses les menant hors des sentiers battus.

De l’autre côté, les tenants du Ki (ou du Chi) comme les taoïstes comprennent de nombreux phénomènes quantiques depuis des centaines d’années, sans toutefois utiliser le vocabulaire scientifique de notre époque. Par exemple, on appellera « Océan d’Énergie » le « champ unifié ».

La science a pu constater qu’à l’instar d’un poisson qui vit dans l’eau sans en être vraiment conscient, l’être humain nage sa vie durant dans une mer de lumière quantique toujours en mouvement et constamment en mutation. Ce phénomène de l’Univers qui est en perpétuel mouvement est appelé en Budo[10] le « rythme universel ».

Même Aristote [11] affirma que le vide de l’espace tel que perçu par les sens était un plein, une structure sous-jacente constituée d’éléments primordiaux. Le concept de champ quantique d’aujourd’hui, constitué de substances non manifestes, était autrefois appelé « Éther » en Occident.

Cette doctrine médiévale de l’Éther considère ce dernier tel que le cinquième des éléments de base avec le Feu, l’Air, l’Eau et la Terre. L’éther est considéré comme la matière des astres. De cette observation, il est conclu que l’esprit est perpétuel et qu’il émane de l’Éther.

En cosmologie [12] on réfère au champ quantique par le concept de Quintessence, un clin d’œil à « l’Éther » de l’Antiquité aristotélique.

Par ailleurs, la physique quantique a mis en lumière un phénomène appelé « conscience collective », une force de vie omniprésente dans l’Univers à laquelle la spiritualité y réfère comme étant l’« Esprit Un » ou, pour les théistes, l’« Esprit Saint ».

Il existe des pratiques spirituelles et énergétiques qui se résument à mettre en œuvre des applications concrètes de la physique quantique, dont ce livre en présente d’ailleurs de nombreux exemples.

Ainsi, grâce à l’avancement de la physique quantique, nous pouvons maintenant comprendre et expliquer dans une démarche logique et rationnelle des éléments qui auparavant ne reposaient que sur la foi et les croyances.

Par exemple : pourquoi la spiritualité est indispensable à l’humain et comment créer le mieux-être ; comment intervenir à distance pour modifier le niveau vibratoire des lieux et les assainir ; comment la radiesthésie [13] et la géobiologie opèrent leurs processus et surtout pourquoi ça fonctionne ; comment soigner une personne en projetant l’énergie ou sa conscience ; comment dynamiser l’eau, assainir la nourriture, annuler les effets secondaires des médicaments ; comment modifier la réalité observée ; etc… Ces éléments et bien d’autres sont les objets à l’étude du présent ouvrage.

Sur le plan individuel, le Ki anime le corps par un réseau de lignes d’énergie appelés en acuponcture, les méridiens. Ces derniers convergent vers le « centre de l’énergie vitale », le « Kikaï-tanden » [14] situé dans la région hypogastrique et qui correspond au centre de gravité d’un être humain.

Le Ki universel contenu dans cet « Océan d’énergie » possède une valeur neutre. Lorsqu’il se polarise, il produit les êtres et les formes constituant l’Univers. L’effet conjugué des forces du Yin [15] (pôle négatif – féminin) et de celles du Yang (pôle positif – masculin) crée et maintient l’équilibre de l’univers physique. Ainsi, du monde absolu est né le monde dit relatif. Cette polarité est indispensable pour maintenir l’univers physique et les conditions nécessaires à l’édification de la vie.

La polarité se retrouve indépendamment aux niveaux atomique, cellulaire, organique, corporel, dans toutes choses et aux niveaux planétaires et sidéraux. Elle crée le temps, synonyme d’impermanence en tout, qui n’existait pas dans l’absolu avant que ne soit constitué le monde physique.

De l’absolu, synonyme d’espace permanent intemporel, la pensée-énergie  [16] aura permis la création de l’univers physique.


Tai-Ki [17]


[1]  Citation d’Anaxagore, philosophe grec présocratique (500 – 428 avant J.-C).

[2] Taoïsme : Le Taoïsme est à la fois une doctrine philosophique et une religion originaire de la Chine. Prenant ses racines dans une culture ancienne, ce courant repose sur des textes, dont le Tao Tö King de Lao Tseu écrit vers 600 av. J.-C., et s’exprime par des pratiques qui influencèrent tout l’Extrême-Orient.

Le taoïsme apporte entre autres : une quiétude mystique passive, reprise par le bouddhisme Chan, l’ancêtre du Zen japonais, une éthique qui professe la liberté individuelle absolue ; un sens des équilibres du Yin et du Yang contribuant au développement de la médecine chinoise et au développement personnel, et une appréhension visible du réel dans la calligraphie et l’art. Le mot chinois « Tao » (Aussi « Dao ».) désigne la force fondamentale qui habite toutes choses dans l’Univers.

[3] Koichi Tohei (1920 – 2011) : Maitre japonais d’Aïkido (10ième dan) qui fut le plus grand disciple de O’Sensei Morihei Ueshiba (1883 – 1969) le fondateur de cet art incomparable. Koichi Tohei fut également le disciple de Tempu Nakamura (1876 – 1968) qui est à l’origine du Yoga japonais, le « Shin-Shin Toitsu Do ».

Maitre Tohei a instauré la « Ki no Kenkyukaï » (Société de recherches sur le Ki) en 1971, aussi connue sous le nom de « Ki Society ».

[4] Traduction libre d’un extrait de : Koichi Tohei, « Ki in daily life », Ki No Kenkyukai, Tokyo, Japon, 1978, p. 20, 139 p.

[5] Nikola Tesla (1856 — 1943) : Il a été l’un des plus grands savants du monde. Ingénieur, découvreur et inventeur, il a déposé plus de 300 brevets couvrant 125 inventions dont la radio, le radar, le courant alternatif et le moteur à courant alternatif triphasé, etc. Il est aussi l’inventeur de l’énergie libre, une technologie permettant de transformer le Ki cosmique en électricité et de la distribuer sans fil.

La disponibilité illimitée de l’énergie et sa gratuité ont été mal accueillies par le capitalisme de l’ère industrielle du début du 20e siècle qui a tourné ses investissements vers les sources d’énergie polluantes et non renouvelables que nous connaissons aujourd’hui. L’exploitation et l’utilisation de l’énergie fossile sont les principales causes de la destruction de l’environnement de notre planète.

À l’aube du 21e siècle les humains bénéficieront de cette merveilleuse avancée technologique jusqu’alors gardée secrète. En effet l’énergie libre sera bientôt disponible car elle est nécessaire à la création du Nouveau Monde de l’ère du Verseau.

[6] Le libre arbitre est la faculté que possède l’être humain de se déterminer librement et par lui seul, à agir et à penser, par opposition au déterminisme ou à la fatalité, qui affirment que la volonté est déterminée dans chacun de ses actes par des « forces » qui l’y obligent. « Se déterminer à » ou « être déterminé par » illustrent l’enjeu de l’antinomie du libre arbitre d’un côté et du destin ou de la « nécessité » de l’autre.

[7] La physique quantique est l’appellation générale d’un ensemble de théories physiques nées au XXe siècle qui, comme la théorie de la relativité, marque une rupture avec ce que l’on appelle maintenant la physique classique, l’ensemble des théories et principes physiques admis au XIXe siècle.

Les théories dites « quantiques » décrivent le comportement des atomes et des particules, ce que la physique classique, notamment la mécanique newtonienne et la théorie électromagnétique de Maxwell, n’avaient pu faire, et permettent d’élucider certaines propriétés du rayonnement électromagnétique.

La physique quantique heurte le sens commun à plusieurs égards. Sa description du monde microscopique, radicalement nouvelle, s’appuie sur de nouveaux postulats : la quantification, la dualité onde-particule, le principe d’incertitude, le principe d’une nature qui joue aux dés, l’observation qui influe sur le système observé, l’intrication des objets et les évènements contrefactuels. La présente section décrit brièvement quelques notions de base qui caractérise la physique quantique et de ce nous appellerons dans ce livre : le « quantum », « soupe quantique » ou « champ quantique ».

[8] Ondes de formes : Ce sont des structures géométriques aux propriétés particulières, qui sont utilisées pour canaliser ou amplifier l’énergie. Elles sont associées à l’activité de radionique, une branche de la radiesthésie, selon laquelle toute forme possède une énergie vibratoire.

[9]  Fonction d’onde : Concept fondamental de la mécanique quantique. La fonction d’onde correspond à la représentation de l’état quantique d’un système dans une base de dimension infinie, en général celle des positions.

[10] Budo : (Jap.) La Voie des arts martiaux. Le concept ésotérique sous-jacent aux arts martiaux est une science introspective visant à accéder consciemment à des potentialités subtiles et énergétiques qui semblent généralement hors d’atteinte de l’objectivité, ceci afin de les actualiser dans le monde physique.

[11] Aristote (384 av. J.-C. – 322 av. J.-C.) : Célèbre philosophe érudit de la Grèce antique, et un disciple de Platon (428 av. J.-C. – 348 av. J.-C.), qui fut l’un des penseurs les plus influents du monde occidental.

[12] Cosmologie : Terme désignant un domaine d’étude de l’astrophysique qui s’intéresse à l’origine, la nature, la structure et l’évolution de l’Univers dans son ensemble. La cosmologie compte parmi les plus anciennes disciplines intellectuelles de l’humanité. La cosmologie étudie les composantes de l’Univers qui sont en relations entre elles. La cosmologie ne s’intéresse pas aux objets célestes comme les étoiles, planètes ou galaxies, mais bien aux relations entre eux dans le cadre des lois communes auxquelles ils obéissent.

[13] Radiesthésie : Art divinatoire de détection et de mesures quantitatives utilisant la sensibilité naturelle d’une personne et de sa connaissance inconsciente de l’Univers.

[14] Kikaï-tanden : (Jap.) Aussi Kikaï, Seika-tanden ou Seika-no-itten. Qi-haï ou dan-tian en Chinois. C’est le centre corporel de la vie instinctive et intuitive de l’humain.

[15] Aussi : « Ying » (Chin.).

[16] Pensée-énergie : Toute création humaine provient tout d’abord de la pensée. En extrapolant ce processus à l’Univers, la pensée émanant de l’absolu aurait donc créé le monde physique. Cela implique que le microcosme humanoïde représenterait le processus de création de l’Univers. La création au sens universel ne peut s’exprimer autrement que par la pensée animant l’énergie subtile, le Ki, c’est-à-dire en le polarisant afin de lui conférer une nature relative qui produit les formes physiques de notre monde.

[17] Le Tai-ki (ou Tai-ji) est une représentation taoïste de l’Univers. Au centre, le symbole du Yin (en noir) et du Yang (en blanc) présents en toutes choses, l’un contenant une partie de l’autre en toute complémentarité.

Abonnez-vous à l'infolettre du DOJO

Pour plus d'information, contactez-moi !

Shihan Jean-Rock Fortin, M.A.
Québec, QC, Canada
Courriel : jrfortin@me.com
Téléphone : (418) 650-5494

Shihan Jean-Rock Fortin, M.A.

A propos Shihan Jean-Rock Fortin, M.A.

Globetrotteur par affaires et pour le plaisir, et Orientaliste, je suis instructeur d'arts martiaux (maitre-enseignant de Ki-Aïkido [Shihan] & Art Martial Cognitif [AMC]), Fondateur du Dojo du Nouveau Monde (2010), "Séancier" de Kiatsu, Radiesthésiste, Coutelier d'art (spécialisé dans la fabrication de Katanas modernes), Conférencier et Auteur du livre "Ki - Le Chemin de l'Éveil" (2018). Je suis également Coach de vie et Consultant stratégique en développement des organisations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *