Déclarations de souveraineté spirituelle et des Libertés Humaines : La liberté est un droit Divin

La liberté est un droit Divin

La liberté et l’exercice du libre arbitre sont des droits d’ordre divin qui nous sont livrés à notre naissance. Aucune loi humaine ni personne ne peut révoquer ces droits de quelconque façon. Si vous assumez pleinement votre souveraineté intérieure, alors vous assumez votre divinité et dès lors vous êtes libres d’exercer votre pouvoir, d’être et d’agir sans contrainte d’aucune sorte.

Jean-Rock Fortin


Déclaration de Souveraineté spirituelle

Je suis un être libre et Souverain.
Les seules lois auxquelles j’obéis sont celle de l’Univers.
Mon Corps physique m’appartient.
C’est le véhicule terrestre que j’ai choisi.
J’honore la Vie qui circule en moi,
C’est l’énergie de la Création elle-même.
Mon libre-arbitre est inviolable,
Ma liberté d’Être est inaltérable.

Ma Parole est créatrice.
Je déclare ainsi être mon propre Maître.
J’affirme ma Souveraineté en tant qu’Être unique au sein de la Création.
La Création toute entière est mon reflet.
Je porte l’entièreté du Cosmos dans mes cellules,
dans mon ADN, jusqu’au cœur de mes atomes.
Je Suis le Cosmos Divin manifesté dans la matière.
Je Suis la Conscience manifesté dans un corps.
Je Suis un Être libre et Souverain.
Je Suis indestructible.
Je Suis immortel.
Je Suis cela, JE SUIS.

Gabrielle Isis


Déclaration des Libertés Humaines

Tout être est une âme divine et éternelle vivant dans un corps temporel. Tout être vit avant la naissance et vivra après la mort.

Toutes les âmes prennent une forme physique dans le but d’expérimenter et d’apprendre, par le biais de plusieurs incarnations, leur réelle identité en tant que fragment du Divin.

La vie elle-même est un processus constant d’évolution spirituelle et de déploiement, basé sur le libre choix, qui continuera jusqu’à ce que l’on réalise notre vraie nature et que nous retournerons au Divin, qui est notre point d’origine.

Il n’y aucune âme qui vit pour en servir une autre, sauf par choix. L’âme est à la poursuite de son propre but et de celui du Divin, qui est son origine.

Toute vie est régie par les lois naturelles et universelles qui ont préséance et l’emportent sur les lois de l’humanité.

Ces lois, telle la loi du karma, la loi de l’attraction et la loi du libre-arbitre sont décrétées par Dieu pour ordonner l’existence et aider l’individu à accomplir le but de sa vie.

Aucun gouvernement ne peut et ne doit survivre s’il doit son existence à la soumission forcée du peuple ou qui nie au peuple, les droits et les libertés de base.

La vie est un mouvement d’une existence à une autre, dans divers lieux de l’univers, ainsi que dans d’autres univers et dimensions d’existence. Nous ne sommes pas seuls dans l’univers, nous le partageons avec d’autres civilisations. La majorité de ces civilisations est pacifique et plusieurs d’entre elles sont plus avancées que nous. Il y en a quelques-unes que l’on peut voir et d’autres que nous ne pouvons pas.

Nos cinq sens ne sont pas les seuls arbitres de l’existence. Les humains sont des êtres autant spirituels que physiques et le côté spirituel transcende le physique. Dieu est un Esprit et la référence finale de la Vérité de Dieu n’est pas physique, mais bien spirituelle.

Dieu est Un et donc, les âmes le sont aussi. Elles forment une unité. Elles sont censées vivre en paix et en harmonie, ensemble, dans une “unité commune” ou une communauté. L’utilisation de la force pour régler les conflits va à l’encontre de la loi naturelle. Toute personne devrait avoir le droit de gérer ses propres affaires, sans l’utilisation de la force, si ses choix ne font pas de tort aux autres.

On ne peut obliger quelqu’un à se marier contre son gré. Aucune femme ne devrait être obligée d’avoir, ou ne pas avoir, d’enfants contre son gré. Personne ne devrait être contraint à entretenir, ou ne pas entretenir, de croyance ou de pratique religieuse contraire à son choix. Tout ce qui est vital pour l’existence ne devrait pas être refusé, si la communauté a le pouvoir de le donner.

Toute personne devrait avoir la possibilité de penser, de parler et d’agir comme elle le choisit, si cela ne fait de tort à personne. Toute personne a le droit de choisir d’étudier et de pratiquer toute éducation ou carrière de son choix, sans interférence, si cela ne fait de tort à personne.

Personne n’a le droit de tuer quelqu’un d’autre. Personne n’a le droit de voler quelqu’un d’autre. Personne n’a le droit de s’imposer à quiconque, d’aucune façon.

Tout gouvernement qui fait du tort à ses citoyens, qui les prive de leurs biens ou de leurs droits sans leur consentement ou qui mène des guerres offensives contre ses voisins, quelle que soit son interprétation de la situation, un tel gouvernement perd sa légitimité. Aucun gouvernement ne peut être au pouvoir, sans le consentement de son peuple. Tout gouvernement qui obligent les citoyens à s’occuper du bien-être du gouvernement avant celui des citoyens, perd sa légitimité.

Les hommes et les femmes sont censés vivre des vies enrichissantes, libre de toute indigence, ayant le choix de l’endroit où ils veulent vivre et dans les conditions qu’ils désirent, tant que ces choix ne font de tort à personne et qu’ils sont humainement accessibles. Les enfants sont censés vivre sous la protection bienfaisant de tous, sans être exploités, ayant accès aux nécessités de la vie, incluant l’éducation et les soins médicaux.

Toutes formes d’exploitation, d’oppression et de persécution va à l’encontre de la loi universelle et naturelle. Tout conflit doit être résolu amicalement.

Toute loi humaine allant à l’encontre de la loi naturelle et universelle est invalide et ne devrait pas continuer à exister. La mise en vigueur et l’imposition de lois humaines allant à l’encontre de la loi naturelle et universelle auront des conséquences inévitables dans cette vie ou dans une autre. Même si quelqu’un peut échapper à la justice humaine, il ne peut échapper à la justice divine.

Tous les accomplissements ont pour but la gloire de Dieu et c’est vers Dieu que nous nous tournons pour prendre soin de nos besoins et pour l’amour, la paix et la sagesse. Il en est ainsi. Aum/Amen

Steve Beckow (2011)

Abonnez-vous à l'infolettre du DOJO

Pour plus d'information, contactez-moi !

Shihan Jean-Rock Fortin, M.A.
Québec, QC, Canada
Courriel : [email protected]
Téléphone : (418) 650-5494

A propos Shihan Jean-Rock Fortin, M.A.

Globetrotteur par affaires et pour le plaisir, et Orientaliste, je suis instructeur d'arts martiaux (maitre-enseignant de Ki-Aïkido [Shihan] & Art Martial Cognitif [AMC]), Fondateur du Dojo de lumière Ki-Aïkido-Kaï Québec (2010), "Séancier" de Kiatsu, Radiesthésiste, Coutelier d'art à mes heures (spécialisé dans la fabrication de Katanas modernes), Conférencier et Auteur du livre "Ki - Le Chemin de l'Éveil" (2018). Je suis également Coach de vie et Consultant en développement des organisations.

Un Commentaire

  1. Retour PingDroits humains par les Chartes du Canada et le Conseil des Assemblées de Droit Commun - Dojo de lumière Ki-Aïkido-KAï Québec

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *