Publié le

Sensei Koichi Tohei

shapeimage_2-11En réalisant consciemment et d’une manière systématisée la coordination du corps et de l’esprit, un humain peut arriver facilement au seuil de la connaissance de sa vraie nature, l’esprit. Il peut alors suivre la Voie universelle, c’est-à-dire sa propre Voie naturelle de développement, celle de l’harmonie et de la paix avec soi-même et avec l’Univers. Par la suite, franchir ou non ce seuil de connaissance est une décision qui appartient à l’individu. Il peut alors exercer son libre arbitre puisqu’il n’est sous l’emprise d’aucune doctrine, d’aucune pratique, ni d’aucun processus mental. C’est de la connaissance de la nature de son être véritable que naît la liberté.

Senseï Koichi Tohei, dixième dan d’Aïkido (art martial défensif japonais), a découvert quatre principes universels permettant de coordonner le corps et l’esprit afin de réaliser l’union de soi avec l’Univers, ne faisant ainsi qu’un avec lui. Cet état d’harmonie universelle nous permet d’accéder à notre plein potentiel et à l’exprimer naturellement. Senseï Koichi Tohei a consacré sa vie à l’étude des arts martiaux, des philosophies orientales et des pratiques s’y rattachant. En 1971, il a fondé la « Ki Society International » (Ki No Kenkyukaï) vouée à la diffusion des principes universels. Son expérience de vie hors du commun lui a permis de vérifier l’authenticité de ces principes dans des situations extrêmement difficiles.

L’application de ces principes constitue une technologie du corps et de l’esprit pouvant s’appliquer en tout lieu, à tout moment et en se livrant à n’importe quelle activité.

« Les personnes qui ne pensent qu’à elles-mêmes n’ont jamais compris et emprunté le chemin de l’Univers. Lorsque nous prenons conscience des principes et de la Voie universelle, nous prenons la responsabilité de diffuser cette connaissance au reste du monde. Ne croyez pas que vous ne pouvez pas aider votre prochain. Ce que vous apprenez aujourd’hui, vous pourrez l’enseigner à quelqu’un demain. Le monde est rempli de gens qui ont perdu la Voie naturelle de l’Univers et qui souffrent mentalement. Faisons de notre mieux pour leur enseigner les justes principes universels. » (Koichi Tohei).

Vers l’âge de 45 à 50 ans, une personne est généralement arrivée à pleine maturité. Si cette dernière tombe malade, se désintéresse de la vie ou encore manque de vigueur, elle-même et la Société seront alors privées d’une grande richesse. Chacun de nous possède le potentiel pour arriver à se réaliser et à vivre pleinement. La coordination du corps et de l’esprit permet d’atteindre et d’utiliser la grande puissance enfouie au plus profond de nous-mêmes. Généralement, le potentiel utilisé par l’être humain se compare à la partie visible d’un iceberg. Le potentiel immense auquel il a accès sans toutefois l’utiliser se compare à la partie submergée.

Certaines personnes pratiquent des sports physiques pour nourrir leur corps, puis ils se tournent vers des activités plus cérébrales comme la lecture pour nourrir leur esprit. D’autres encore, font les deux en même temps, ce qui est tout à fait à proscrire. Toute activité devrait être réalisée une à la fois en état de coordination du corps et de l’esprit. Ceci, afin de ne pas interrompre le flux d’énergie vitale ou de Ki, essentiel à notre survie, à notre développement ainsi qu’à notre bien-être.

Jean-Rock Fortin