Publié le

Origine de l’Aïkido

shapeimage_2-13« Dans le vrai Budo il n’y a ni adversaire ni ennemi. Le vrai Budo ne fait qu’un avec l’Univers, ce qui signifie qu’il est relié au centre de l’Univers. Le vrai Budo est oeuvre d’amour, il implique de donner la vie à tout ce qui existe, ne pas tuer ni s’opposer l’un à l’autre. » Morihei Ueshiba, fondateur de l’Aïkido (vers 1930)”.

À l’origine de sa découverte au début du vingtième siècle, l’Aïkido est un art d’autodéfense qui redirige l’énergie de l’attaquant, l’esprit et finalement le corps, afin de contrôler ce dernier. Ainsi, en pratiquant cet art martial et en respectant les principes universels de coordination du corps et de l’esprit, la force, la corpulence d’une personne et autres attributs physiques comme le sexe ou l’âge n’entrent nullement en ligne de compte pour effectuer avec succès les techniques variées de l’Aïkido.

J’ai expérimenté ce fait pour la première fois, à mes débuts dans l’apprentissage de l’Aïkido, lors d’un camp d’entraînement à Portland en Orégon (USA). Une petite dame d’un certain âge avait projeté sans effort et avec une facilité déconcertante mes quelques 95 Kilos. À partir de ce moment, j’ai pu laisser tomber de nombreuses barrières mentales et commencer réellement à ouvrir mon esprit. Cet apprentissage progressif de l’abandon de l’ego permettant un réel développement de soi ne se réalise qu’avec l’expérimentation, avec Ki.

Plus qu’un art martial, l’Aïkido est un art de vivre qui cultive la non-dissension. C’est cette Voie de la paix et son caractère essentiellement défensif, où vaincre sans combattre est glorieux, qui confère en partie à l’Aïkido son caractère spirituel indéniable. Senseï Koichi Tohei, maître des arts martiaux, explique que le développement et l’efficacité martiale du pratiquant passe par sa compréhension du Ki et des principes universels, non pas par la seule connaissance des techniques ou par une interprétation quelquefois mystique de l’Aïkido. L’Aïkido est une méthode très dynamique de développement de la coordination du corps et de l’esprit.

L’Aïkido origine du Japon. N’oublions pas que l’Aïkido est une synthèse pacifique des arts martiaux importés d’abord de l’Inde, puis de la Chine.

Alors que j’enseignais régulièrement à quelques élèves, il m’est arrivé, par l’entremise de rêves lucides, d’apprendre des techniques d’Aïkido dont j’ignorais totalement l’existence. À prime abord, ces techniques semblaient farfelues et impossibles à réaliser du point de vue physique. Le lendemain de cette transmission de l’information par l’universel, j’expérimentais avec mes élèves lesdites techniques qui fonctionnaient à merveille. Personne ne m’avait appris ce que l’Universel m’avait si curieusement transmis. C’est dire que la connaissance est accessible à tous et, lorsqu’elle est assimilée, même intuitivement, l’être humain peut alors se développer et créer. C’est le but du jeu, la raison d’exister.

Jean-Rock Fortin