Publié le

Coordination corps-esprit

shapeimage_2-6De nombreux ouvrages à caractère philosophique ou spirituel peuvent être fascinants à lire. Cependant, rares sont les ouvrages qui fournissent des méthodes d’actualisation vérifiables physiquement et applicables dans la vie courante. Les principes universels de coordination du corps et de l’esprit n’ont de valeur que dans la mesure où ils sont expérimentés et vécus. Essayer de décrire le goût de la coriandre à une autre personne ne lui donnera qu’une vague idée de l’herbe fine. Cependant, ce n’est qu’en y goûtant qu’elle en appréciera la saveur fraîche, délicate et unique.

Dans les activités liées à l’étude du Ki, le développement des pratiquants est constamment vérifié en utilisant une méthode de biofeedback mise au point par Senseï Koichi Tohei. Il s’agit de légers tests physiques visant à vérifier la coordination du pratiquant. En effet, la stabilité physique du corps est le reflet de l’état spirituel d’une personne et s’obtient uniquement par l’union du corps et de l’esprit. Cette union, que l’on nomme la coordination, permet la diffusion du Ki universel et son utilisation ou, si vous préférez, permet la production de résultats tangibles. Cette méthode de validation permet également de vérifier l’authenticité de nombreuses disciplines et autres pratiques tant physiques, philosophiques, doctrinales que religieuses.

Il est important de mentionner que la science n’a pas encore réussi à expliquer la production de ces résultats physiques pouvant être reproduits à volonté. La substance universelle, nommée Ki, est immatérielle donc non mesurable physiquement. Si c’était le cas, la science aurait depuis longtemps isolé et identifié le phénomène. Ce que des gens peuvent percevoir ou ressentir sont des résultats de la diffusion du Ki, c’est-à-dire de son mouvement, et non le Ki lui-même. Un individu peut déplacer cette énergie infinie et l’utiliser dans ses activités courantes tant physiques que mentales. Et, puisqu’il est en vie, il le fait déjà inconsciemment, de façon naturelle, sans s’en rendre compte.

Les quatre principes universels sont des outils qui permettent de réaliser et de maintenir la coordination du corps et de l’esprit. Leur application nous permet de produire un flot de Ki naturel et constant. Ces principes peuvent être appliqués à toute situation. C’est pourquoi, ils sont qualifiés d’universels.

Si une personne en maîtrise un, elle les maîtrise tous. De la même façon, s’il en est un qu’elle ne maîtrise pas, elle n’en maîtrise alors aucun. Chacun des principes explique la même réalité.

Les quatre principes universels de coordination du corps et de l’esprit :

  1. Focaliser calmement l’attention au centre situé dans le bas-ventre.
  1. Relaxer complètement en relâchant les tensions du corps.
  1. Laisser reposer avec légèreté toutes les parties du corps vers le bas.
  1. Diffuser le Ki universel en maintenant une attitude positive.

L’application des quatre principes de coordination du corps et de l’esprit révèle deux aspects dont il faut tenir compte. Tout d’abord, ils impliquent tous un mouvement d’énergie. En effet, ils produisent des résultats à condition que la conscience y joue un rôle très actif.

Aussi, la formulation même de chaque principe indique de faire quelque chose très intensément. Cependant, pour y arriver, nous devons nous exécuter sans effort mental ou physique. Cela ne semble-t-il pas paradoxal de faire des choses sans effort ? Non, car la vraie nature humaine n’est ni mentale ni physique, elle est esprit et transcende ces deux dimensions. L’expérimentation des principes universels nous le démontre.

Puisqu’il est question dans cet ouvrage d’élargissement de la conscience, il est bon de clarifier ce qu’est la conscience et comment l’énergie subtile (le Ki) interagit avec notre Univers physique :

  1. La conscience est une forme d’énergie non physique projetant son influence dans la matière grâce à l’utilisation de véhicules biologiques (le corps).
  1. Toutes les formes de vie biologiques… sont des véhicules cellulaires temporaires utilisés par l’énergie consciente (la conscience) pour s’exprimer dans un environnement dense.
  1. Le cerveau biologique n’est pas la source de la conscience. Au lieu de cela, il joue le rôle de dispositif biologique temporaire de transfert de mémoire pour la conscience.

Toute expression physique de la Création émane de la pensée énergie (Univers non-physique). L’Univers physique relevant de nos perceptions est constitué exclusivement d’énergie (Ki) condensée prenant diverses formes. Dans l’expérience matérielle de la vie (Univers physique), la coordination du corps et de l’esprit est un état altéré de la conscience qui permet d’agir sur l’énergie subtile non-physique (le Ki) pour produire des résultats tangibles physiquement.”

Extraits de “LA VOIE DE L’HARMONIE AVEC LE KI”
© Jean-Rock Fortin – 2003