Publié le

Exemples de développement “NON DURABLE”

www.environnementpf.com

Schéma du DÉVELOPPEMENT DURABLE

Définition du DÉVELOPPEMENT DURABLE : « Le développement durable s’entend d’un développement qui répond aux besoins du présent sans com-promettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Le développement durable s’appuie sur une vision à long terme qui prend en compte le caractère indissociable des dimensions environnementale, sociale et économique des activités de développement. » (Québec, Loi sur le développement durable, article 2).

Tel qu’illustré, le développement durable se retrouve à l’intersection des dimensions sociale, écologique et économique. Il existe 16 principes identifiant les divers indicateurs de développement durable. Ainsi, tout projet de développement se doit d’être évalué (mesuré) à la lumière des principes interpelés.

Il est tout à fait possible d’exploiter les ressources naturelles et de mettre en place des projets rassembleurs, en harmonie avec l’environnement et économiquement viables.

Voici une vidéo qui présente deux projets qui n’ont rien à faire avec le développement durable. Dans l’un des exemples présentés, il vaudrait mieux donner un million $ à chacune des 400 personnes visées par les emplois prévus plutôt que d’aller de l’avant avec le projet de la cimenterie de la Gaspésie. Un projet non rentable aux frais des contribuables Québécois par le biais de subventions, dépassements de coûts et avantages fiscaux astronomiques.

La cimenterie est certainement l’un des pires projets, un futur désastre pour l’environnement. Un exemple du contraire de ce qu’on entend par développement durable. Aucun respect pour l’environnement, pas de consultation publique (BAPE) et aucun rendement économique.

Et que dire du projet d’oléoduc de Trans-Canada? En Amérique du Nord, il n’y a que le Québec qui va l’accepter … Et quoi penser de l’exploration et de l’exploitation pétrolière par fracturation hydraulique de Petrolia et ses amis étrangers à Anticosti?