Ko-Wakisashi – 2000$

  • Longueur de lame (Mune) : 38 cm.
  • Longueur de la poignée (Tsuka) : 16 cm.
  • La lame a été construite en acier inoxydable CPM S-30V, un alliage moderne offrant à l’objet une force et et une résistance inégalables. De multiples finis façonnés au diamant apparaissent sur la lame.
  • Les émoutures sont concaves.
  • Le traitement thermique offre une dureté aux environs de 61 Rc.
  • Exposée directement à la lumière du Soleil, la lame renvoie un scintillement des plus agréables à contempler.
  • La lame présente des gravures de la signature de l’artiste en japonais d’un côté et l’idéogramme de l’Aïkido de l’autre.
  • La lame, guillochée sur le dessus, est bien aiguisée.
  • La poignée revêt un tressage traditionnel de soie rouge sur peau de raie noire (Stingray).
  • Les insertions de paumes (Menuki), en argent massif, représentent deux grues. Elles ont été produites avec une centrifugeuse par le procédé dit de cire perdue.
  • Sous le thème aviaire, les pièces de la poignée ont été sculptées à froid dans du bronze massif.
  • La garde (Tsuba) est faite de bronze massif texturé à froid des deux côtés.
  • Les Seppa (petites pièces situées de chaque côté de la garde) sont en acier japonais inoxydable ATS-34. Elles sont guillochées et présentent des finitions miroir et diamanté.
  • Le collier de lame (Habaki) a été construit en un seul morceau en acier inoxydable ATS-34.
  • L’étui (Saya) est en érable piqué et ondé, finement poli avec pièces en corne de buffle. La texture de l’étui est d’une grande douceur au toucher.
  • Un lacet d’attache (Sageo) noir, s’harmonisant avec la poignée, vient compléter l’ensemble de cette œuvre unique.
  • Le sabre est entièrement démontable.
  • La fréquence vibratoire de l’objet est de 2000 Bovis.
  • Le Ko-Wakisashi est livré avec certificat d’authenticité au nom de son propriétaire.


Le Wakizashi est un sabre japonais courbe similaire au Katana, mais plus petit, dont la taille se situe entre 30 et 60 cm. Il peut être porté avec un katana et glissé dans la ceinture, auquel cas on appelle l’ensemble Daisho. Les riches marchands, ne pouvant pas porter le Katana, sont en revanche autorisés à porter le Wakizashi.

Le Wakisashi se manie à une main uniquement, la poignée étant le plus souvent dimensionnée pour la largeur d’une paume de main. Dans une escrime particulière, du style Nito Ryu, qui enseigne la technique à deux sabres, développée par Musashi Miyamoto, il peut être manié avec le Katana, et sert alors de « main-gauche », ou d’arme de parade.


Voir le certificat d’authenticité


Le collectionneur peut contacter Jean-Rock directement : [email protected]  – (418-650-5494)

Les commentaires sont clos.