Pas de gaucher dans le maniement du sabre Japonais

Photo: le Katana de notre Dojo (fabriqué par Shihan Jean-Rock Fortin) portant le nom de notre devise : BANYU AÏGO (amour et protection pour toute chose), remis à Renshi Philippe Poirier au printemps 2017.

Théoriquement, il n’y a que des droitiers dans le maniement du sabre japonais (le Katana). Le sabre est tenu devant soi avec un angle léger d’environ 20 degrés dirigeant le tranchant vers la gauche de l’escrimeur.

Cette prise est très naturelle et très relaxée, et elle permet une grande mobilité lorsque maitrisée. C’est d’ailleurs la seule prise permettant la coordination corps-esprit. Testez-le pour le vérifier.

L’aiguisage d’un Katana selon les règles de l’art est ajusté de sorte que le fil du tranchant tombe droit au sol lorsque l’escrimeur tient le katana correctement en maintenant cet angle.

Autrement dit, en abattant le Katana de haut en bas, en maintenant cette prise, permettra d’exécuter une coupe franche.

Si un gaucher tenait le sabre avec l’angle requis pour une prise naturelle, c’est-à-dire en sens contraire d’un droitier, alors le fil du tranchant tomberait de côté, ce qui rendrait la coupe moins efficace en raison d’un manque de cohésion entre la prise du sabre et l’orientation du tranchant.

À moins d’un aiguisage inversé du sabre, les gauchers sont contraints de pratiquer comme les droitiers.

Le Katana est guidé par les membres du corps libres de toute tension c’est-à-dire, complètement relaxés.

Ceci permet de laisser tomber le sabre afin de tirer profit de l’accélération gravitationnelle de notre planète qui est de 9,81 m/s2.

Pour surmultiplier la vitesse de frappe et l’impact, le pratiquant abaissera, même subtilement, son centre (de gravité) au moment de porter l’atémi. Les tensions du corps (et/ou mentales) empêchent le déploiement optimal du Katana en le contraignant.


Longueur de lame des sabres japonais

 

Tanto :                           12.5 à 30 cm (1 Shaku)

Ko-Wakisashi :            + de 30 à 31 cm  

Wakisashi :                  + de 31 à 59 cm (entre 1 et 2 Shaku)

O-Wakisashi :              de 59 à moins de 60 cm

Ko-Katana :                 de 60 à 61 cm

Katana :                       + de 61 (+ de 2 Shaku) à 72 cm

O-Katana :                   + de 72 à 73 cm

Ko-Dachi :                   + de 73 à 74 cm

Dachi :                         + de 74 cm à moins de 89 cm

O-Dachi :                    + de 89 cm (le plus long répertorié : 377 cm)

Voici le plus grand O-Dachi découvert jusqu’ici et  qui date de l’an 1441 (3,77 m)


Cet article pourrait aussi vous intéresser :
Comment fabrique-t-on un KATANA à Québec?

Enregistrer

Shihan Jean-Rock Fortin, M.A.

A propos Shihan Jean-Rock Fortin, M.A.

Globetrotteur par affaires et pour le plaisir, et Orientaliste, je suis instructeur d'arts martiaux (maitre-enseignant de Ki-Aïkido [Shihan] & Art Martial Cognitif [AMC]), Fondateur du Dojo de la Paix Ki-Aïkido-Kaï Québec (2010), "Séancier" de Kiatsu, Coutelier d'art à mes heures (spécialisé dans la fabrication de Katanas modernes), Conférencier et Auteur du livre "Ki - Le Chemin de l'Éveil" (2018). Je suis également Coach de vie et Consultant en développement des organisations et développement durable.

Les commentaires sont clos.