INSTRUCTEURS DU DOJO

Shihan Jean-Rock Fortin
Fondateur du Dojo Ki-Aïkido-Kaï Québec
Instructeur-chef au Dojo de Québec


Dès l’âge de cinq ans, j’ai été initié aux arts martiaux en pratiquant le Judo durant six années. Par la suite, j’ai pratiqué différents styles populaires de Karaté à l’adolescence, l’autodéfense et le contrôle des personnes dans le cadre d’une brève carrière de trois années au sein de la GRC, le Kendo et le Karaté-Kempo durant mes cinq années d’études universitaires, puis, le Karaté Shito-Ryu.

J’ai notamment participé à de nombreux camps d’entraînement. Malgré toutes ces années de pratiques martiales, un Instructeur d’Aïkido avec Ki, Sensei Norman Jones, de la Société Ki de Vancouver en Colombie-Britannique, a éveillé en moi en quelques minutes d’entraînement un chemin vers la connaissance que j’avais recherché sans relâche dans la pratique des arts martiaux. C’était au printemps de 1991.

Durant l’année qui a suivi j’ai étudié à temps complet les principes universels de coordination corps – esprit et l’Aïkido Shin-Shin Toitsu avec la « Vancouver Ki Society ».

Par la suite, j’ai participé à de nombreux camps de perfectionnement en Orégon (USA) sous la gouverne de Sensei Calvin Tabata et à Calgary sous la gouverne de Sensei Jim Angevine où j’ai subi des examens d’Aïkido (Gokyu) et de compréhension du Ki (Shokyu). Mes études martiales de l’époque se sont déroulées auprès d’organisations affiliées à la « Northwest Ki Federation ».


Portland, Orégon, É-U., Camp Jissen-Kaï 1991

Depuis ce temps, je n’ai cessé de transmettre mes connaissances par plaisir en animant des cours et des séminaires de formation, et en enseignant les pratiques relatives au Ki et l’Aïkido auprès de plusieurs écoles d’arts martiaux et de maîtres.

Ces derniers m’ont d’ailleurs conféré le titre de Sensei ainsi que le grade honorifique de ceinture noire que je porte par déférence pour mes élèves, qui eux m’interpellent “Shihan” (Maitre-enseignant).

Malgré plus d’une vingtaine d’années de pratique de l’Aïkido avec Ki et plus de 44 ans de pratiques martiales, j’ai su préserver l’attitude du débutant (SHOSHIN), une qualité maîtresse permettant de se développer continuellement.

C’est devant l’insistance de plusieurs élèves que j’ai finalement fondé le DOJO KI-AÏKIDÔ-KAÏ QUÉBEC en décembre 2010, une collectivité indépendante de personnes (sans affiliation) vouées à l’étude du Ki.

Dans mon livre « La Voie de l’harmonie avec le Ki », édité au printemps 2004, je fais partager avec enthousiasme mon expérience, les résultats de mes recherches spirituelles et martiales, et surtout… « mes découvertes ! ».

Aussi, un deuxième ouvrage unique en son genre portant sur l’éveil, les arts martiaux et l’Aïkido a été publié en 2017. Visitez la boutique en ligne BANYU-AIGO pour plus d’information sur le livre: “KI – LE CHEMIN DE L’ÉVEIL

ONEGAI-SHIMASU !


INSTRUCTEURS DE QUÉBEC


Sensei Michel Beauchemin
Instructeur au Dojo de Québec


La pratique régulière de l’activité physique fait partie intégrante de ma vie. J’aime me dépenser physiquement et jouer en particulier avec d’autres. Je le fais depuis la petite enfance. J’ai pratiqué plusieurs sports collectifs et aussi des sports individuels.

Dans les sports collectifs, j’ai appris l’importance du travail en équipe et de l’effort individuel aux services des autres. Dans les sports individuels, j’ai appris l’importance de la persévérance et l’accomplissement personnel. J’ai été initié au Judo lors de mes études collégiales.

Plus tard, parce que j’y avais inscrit mes enfants, j’ai été initié au Karaté Yoseikan sous la direction de Sensei Mathieu Norton-Poulin et Sensei Daniel Fontaine. Du Judo, j’avais retenu l’importance du contrôle de soi dans un rapport de proximité avec l’autre, alors que du Karaté, j’avais retenu l’importance de la visualisation.

C’est beaucoup plus tard que mon fils David et moi, dans un souhait mutuel de vivre une activité physique père-fils, que j’ai été initié à l’Aïkido. Sous la direction de Sensei André Fortin de La Maison des Arts Martiaux de l’Ancienne Lorette, j’ai découvert et pratiqué cet art martial pendant 9 ans.

J’y ai non seulement retrouvé ce que j’avais appris du Judo et du Karaté mais également ce que j’avais appris des sports collectifs et individuels. De plus j’ai découvert un univers complexe plein de finesse au plan technique et au plan philosophique pouvant s’appliquer dans la vie de tous les jours. J’y ai aussi trouvé des compagnons avec qui le plaisir et la camaraderie étaient toujours présents.

Le Dojo ayant fermé ses portes en 2009, j’ai, avec un ami, Sensei Alain Zaragoza, cherché à poursuivre la pratique de l’Aïkido. J’ai fait un passage au Club d’Aïkido de Québec sous la direction de Sensei Jean Payette et Sensei Jean Hardy.

C’est en 2010 par l’entremise d’un ancien compagnon d’Aïkido, Yanik Lessard, que j’ai découvert l’Aïkido avec Ki et Sensei Jean-Rock Fortin. J’ai alors remis ma ceinture noire dans le placard et j’ai entrepris d’apprendre et de réapprendre depuis la base l’Aïkido avec Ki… Depuis, c’est de découvertes en découvertes que je poursuis ma quête d’être un meilleur aïkidoiste et une meilleure personne dans la vie de tous les jours.

En mars 2013 j’ai reçu le grade d’instructeur. Le 8 juillet 2015, je fut gradué “Shodan” dans la pratique de l’Aïkido avec Ki et “Chuden” pour ma compréhension de la coordination corps – esprit de troisième niveau.

Au grand plaisir de vous y rencontrer !


Sensei Alain Zaragoza
Instructeur au Dojo de Québec


Mon parcours a commencé à l’adolescence avec la pratique du judo, suivi du karaté. Quelques années plus tard, j’ai pratiqué le Taekwondo avec Sensei Tran Trieu Quan. J’ai obtenu le grade de ceinture noire en 1978 (sanctionné par la Fédération Mondiale de Taekwondo).

Recherchant d’autres formes d’expression dans les arts martiaux, je fis mon entrée au Dojo de Sensei André Fortin de : « La Maison des arts Martiaux ». J’ai appris l’Aïkido tout en enseignant le Karaté.

En 2008 j’ai obtenu le grade de Shodan en Aïkido (ceinture noire 1er degré) et un grade de 3e dan en karaté Budokai. Suite à la fermeture du dojo d’Aïkido, j’ai eu le plaisir de rencontrer Sensei Jean-Rock Fortin, instructeur au Dojo Ki-Aïkido-Kaï Québec.

J’apprécie grandement l’application des principes de coordination corps — esprit. On m’entend souvent dire « c’est incroyable ! ». Au début, ce concept d’apprentissage fut difficile à concevoir, moi qui avait la fougue du guerrier. J’ai alors remisé ma ceinture noire d’Aïkido pour porter une ceinture blanche. Ceci afin d’entreprendre un nouveau parcours de connaissances. J’ai maintenant le sentiment d’être une bien meilleure personne.

Le 8 juillet 2015, je fut gradué “Shodan” et instructeur dans la pratique de l’Aïkido avec Ki et “Shoden” pour ma compréhension de la coordination corps – esprit de troisième niveau.

Respectueusement,
Alain


INSTRUCTEURS DES ÎLES-DE-LA-MADELEINE


Renshi Philippe Poirier
Instructeur-chef au Dojo des Îles-de-la-Madeleine


C’est à 13 ans que je fis mes débuts dans les arts martiaux. À l’aube de mes 18 ans, je reçus ma première ceinture noire (Son Kei Do Jiu-Jitsu) des mains de Sensei Donald Poirier en présence de Kyoshi John Therrien (World Kobudo Federation).

Par la suite, mes études collégiales me conduirent à Sherbrooke où je fus accepté comme élève par Soke Charles Bédard en Jukaido-Kan Ju Jutsu.

Je me présentai sur le tatami avec ma ceinture blanche signifiant que je désirais apprendre ce nouveau style à partir de la base. Trois ans durant, je participai à tous les cours réguliers et optionnels, compétitions et cliniques etc. Jusqu’à ce qu’en juin 2000 j’obtienne ma seconde ceinture noire.

Ce qui marqua la fin de mon périple en Estrie et mon retour aux Îles. D’ailleurs, c’est pendant cette période que je fus initié aux premiers tests de coordination et que je pu envisager la puissance du Ki. Une étincelle venait d’apparaître dans mon esprit.

Ce n’est qu’en 2007, après de nombreuses recherches littéraires sur le Ki et l’Aikido, que je fis la connaissance de Sensei Jean-Rock Fortin par le biais de son livre « La Voie de l’harmonie avec le Ki ».

Il n’aura fallu que quelques tests de Ki avec l’auteur pour que je réalise que c’était La Voie que je recherchais dans les arts martiaux depuis le début. Avec des amis je pratiquai sans relâche, je voulais tout savoir sur l’Aikido avec Ki.

Cependant, plus j’en apprenais, plus je m’apercevais que le chemin vers la connaissance était infini. C’est à cette époque que Maître Maurice Cyr (Association Internationale des Arts Martiaux) me remis le titre honorifique de Renshi.

En 2009, Shihan Donald Poirier et moi-même fondèrent le Genkido Jiu-Jitsu (Voie de la vitalité, de l’endurance et du courage), reflétant ainsi l’orientation et la philosophie que nous voulions transmettre à nos élèves. En septembre 2012, je fus gradé au rang de Maître de Jiu-Jitsu (ceinture noire 5e dan) …

Le 1er mars 2015 je fut gradué Nidan (ceinture noire deuxième degré) dans la pratique de l’Aïkido avec Ki et  Okuden (troisième niveau de la compréhension de la coordination corps – esprit).

Aujourd’hui, en plus d’enseigner l’Aikido et le Jiu-Jitsu au Dojo, il m’arrive d’animer des rencontres avec divers organismes afin de leur transmettre la connaissance des principes de coordination Corps-Esprit.

Avec respect,
Renshi


Sensei Dany Turbide
Instructeur au Dojo des Îles-de-la-Madeleine


Depuis toujours, le sport (vélo, hockey, trekking, kayak…) fait partie de ma vie. Lors de mes études en éducation physique à l’Universtié de Sherbrooke de 1990 à 1993, j’ai pratiqué le volleyball comme sport de haut niveau partout au Canada.

Une fois mon cours universitaire complété, je suis retourné dans mes Îles d’origine, où j’enseigne depuis vingt ans l’activité physique et le plein air aux jeunes du secondaire. J’ai aussi été entraineur de volleyball et de gymnastique pendant presque dix ans.

Par souci d’initier mes élèves aux arts martiaux, j’ai contacté Renshi Philippe Poirier en novembre 2008. C’est ainsi que débuta une grande aventure. En janvier 2009, j’entrepris avec ce dernier, l’apprentissage du Genkido Jiu-Jitsu, et le mois suivant, l’Aïkido avec Ki.

Depuis ce temps, je pratique ces deux arts martiaux à raison de plusieurs heures par semaine au Dojo Poirier Jiu-Jitsu. J’applique les principes du Ki dans ma vie de tous les jours, que ce soit au travail ou à la maison, avec mes élèves, mes collègues et ma famille, et je constate régulièrement les effets bénéfiques de cette pratique sur moi-même et mon entourage.

Les cours d’initiation au Jiu-Jitsu et à l’Aïkido avec Ki font dorénavant partie de mon programme d’enseignement à l’école, et je me réjouis de pouvoir transmettre aux jeunes de mon milieu les précieux enseignements de ces disciplines.

J’ai également participé à plusieurs camps d’approfondissement offerts par Sensei Fortin, que ce soit aux Iles de la Madeleine ou à Québec. Aussi, 2013 est une grande année dans mon parcours puisqu’en mars je reçus ma ceinture brune en Aikido avec Ki et en juin le grade de Shodan (ceinture noire 1er dan) en Genkido Jiu-Jitsu.

Le 1er mars 2015 je fut gradué Shodan (ceinture noire premier degré) dans la pratique de l’Aïkido avec Ki et  Okuden (troisième niveau de compréhension de la coordination corps – esprit).  Je remercie Renshi pour les nombreuses heures de partage et de pratique, ainsi que Sensei Fortin pour le bagage de connaissances qu’il continue de nous léguer avec rigueur et générosité.

Sincères salutations !


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *