INSTRUCTEUR DU DOJO

À QUÉBEC…

Shihan Jean-Rock Fortin
Fondateur du Dojo Ki-Aïkido-Kaï Québec
Maitre-enseignant au Dojo de Québec


Dès l’âge de cinq ans, j’ai été initié aux arts martiaux en pratiquant le Judo durant six années. Par la suite, j’ai pratiqué différents styles populaires de Karaté à l’adolescence, l’autodéfense et le contrôle des personnes dans le cadre d’une brève carrière de trois années au sein de la GRC, le Kendo et le Karaté-Kempo durant mes cinq années d’études universitaires, puis, le Karaté Shito-Ryu.

J’ai notamment participé à de nombreux camps d’entraînement. Malgré toutes ces années de pratiques martiales, un Instructeur d’Aïkido avec Ki, Sensei Norman Jones, de la Société Ki de Vancouver en Colombie-Britannique, a éveillé en moi en quelques minutes d’entraînement un chemin vers la connaissance que j’avais recherché sans relâche dans la pratique des arts martiaux. C’était au printemps de 1991.

Durant l’année qui a suivi j’ai étudié à temps complet les principes universels de coordination corps – esprit et l’Aïkido Shin-Shin Toitsu avec la « Vancouver Ki Society ».

Par la suite, j’ai participé à de nombreux camps de perfectionnement en Orégon (USA) sous la gouverne de Sensei Calvin Y. Tabata et à Calgary sous la gouverne de Sensei James Angevine où j’ai subi des examens d’Aïkido (Gokyu) et de compréhension du Ki (Shokyu). Mes études martiales de l’époque se sont déroulées auprès d’organisations affiliées à la « Northwest Ki Federation ».


Portland, Orégon, É-U., Camp Jissen-Kaï 1991

Depuis ce temps, je n’ai cessé de transmettre mes connaissances par plaisir en animant des cours et des séminaires de formation, et en enseignant les pratiques relatives au Ki et l’Aïkido auprès de plusieurs écoles d’arts martiaux et de maîtres. Ces derniers m’ont d’ailleurs conféré le titre de Sensei ainsi que le grade honorifique de  ceinture noire (Shodan) que je porte par déférence pour mes élèves, qui eux m’interpellent “Shihan” (Maitre-enseignant).

Malgré plus de 29 années de pratique de l’Aïkido avec Ki et plus de 45 ans de pratiques martiales, j’ai su préserver l’attitude du débutant (SHOSHIN), une qualité maîtresse permettant de se développer continuellement. Je considère d’ailleurs chaque élève tel un professeur de vie qui m’instruit sur moi-même lorsque je lui enseigne.

C’est devant l’insistance de plusieurs élèves que j’ai finalement fondé le DOJO DE LA PAIX KI-AÏKIDÔ-KAÏ QUÉBEC en décembre 2010, un regroupement indépendant de personnes (sans affiliation) vouées à l’étude du Ki et de l’Aïkdo.

En 2017, avec le soutien de quelques élèves, une nouvelle approche de transmission de la connaissance a vu le jour : il s’agit de l’ART MARTIAL COGNITIF (AMC), une pratique n’impliquant pas de projections ni de coups frappés, et qui permet néanmoins l’application pacifique de la puissance des arts martiaux dans la vie de tous les jours et dans tous les domaines d’activités humaines. C’est ce contenu de formation qui est enseigné dans les groupes d’études sur le Ki que l’on nomme Jissen-Kaï.

Dans mon deuxième livre « KI – LE CHEMIN DE L’ÉVEIL » publié par les Éditions le Dauphin Blanc au printemps 2018, je fais partager avec enthousiasme mon expérience, les résultats de mes recherches spirituelles et martiales, et surtout… « mes nombreuses découvertes et innovations! ».

ONEGAI-SHIMASU !


Abonnez-vous à l'infolettre du DOJO

Pour plus d'information, contactez-moi !

Shihan Jean-Rock Fortin, M.A.
Québec, QC, Canada
Courriel : [email protected]
Téléphone : (418) 650-5494

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *