Soins à distance – Extrait du livre en rédaction : Ki, le Chemin de l’Éveil (Tome II)

Voici un extrait du livre : Ki, le Chemin de l’Éveil (Tome II), qui est en cours de rédaction. Pour en savoir davantage sur les tomes I et II, cliquez ici…


Soins quantiques à distance

Lorsqu’il n’est pas pratique ou possible de se rendre sur un lieu pour aider une autre personne à recouvrer la santé, alors on peut le faire à distance, en conscience. Pour les soins quantiques à distance, la personne visée par la procédure doit préalablement faire une demande d’aide sincère et donner son autorisation à l’intervenant.

À l’heure convenue par les deux parties, la personne recevant l’aide à distance se relaxe complètement durant la durée prévue de l’intervention dans un endroit tranquille. Si elle le désire elle peut se détendre au son d’une douce musique inspirant le bien-être. Elle s’installera dans un endroit libre de nuisances géobiologiques (voir section XX, page XX).

L’intervention doit inclure dans son processus les corps « physique, mental, émotionnel et de lumière ». Rappelons que toute guérison est produite par cette inclusion globale des quatre corps.

Avant de commencer la procédure, l’intervenant demande à un ou deux collaborateurs radiesthésistes de prendre tout comme lui la mesure du niveau vibratoire de la personne visée de même que son taux de vitalité avant et après l’intervention. Ceci va permettre de constater ou non un changement dans la condition physique du sujet.

Bien évidemment, les participants œuvrent spirituellement dans un état de divine indifférence.[1] Les collaborateurs radiesthésistes et l’intervenant utilisent la technique dite du témoin afin d’induire le détachement requis nécessaire à la production de résultats positifs.[2]

Le moment venu, l’intervenant reprend le processus de préparation à la méditation tel que décris à la section XX à la page XX, afin d’entrer dans un état méditatif de profonde coordination corps – esprit, ce qui lui permettra éventuellement de projeter sa conscience.

Ce dernier génère le « bon sentiment » requis. Il opère en mode Amour, avec une joie intense et l’intention franche d’aider l’autre personne par le biais de l’Univers s’exprimant à travers lui, ceci sans préjugés ni attentes et dans le plus grand détachement. Cela lui permet alors d’entrer en résonance avec le champ quantique afin de modifier une réalité observée dans la matrice.[3]

Pour projeter sa conscience à l’endroit où se trouve la personne subissant l’intervention, on peut procéder ainsi : Lorsque l’intervenant a atteint un état méditatif de profonde coordination corps – esprit, il exécute mentalement un puissant mouvement de Ki vers l’avant, puis un second en direction de l’endroit convenu. Puis, à la troisième reprise, sa conscience suivra le mouvement de Ki pour se projeter jusqu’à à l’endroit visé.

À ce moment, l’intervenant constate la condition du sujet qu’il accepte entièrement et qui considère qu’il s’agit d’une des innombrables possibilités du champ quantique. Alors, il choisira une autre réalité formulée positivement, soit la création de la santé selon la norme du Créateur.

L’intervenant visualise en son centre un double du corps de lumière [4] du sujet. Progressivement, des parties sombres vont apparaître pour indiquer les parties du corps sur lesquelles on doit intervenir.

On doit laisser apparaitre les anomalies, même s’il se peut qu’elles ne soient qu’une conséquence d’une autre cause. L’intervenant irradie le sujet de Ki prenant la forme d’une lumière blanche-dorée. L’archétype [5] est ainsi remplit de lumière. Lorsqu’on constate que les zones sombres du corps de lumière ont disparu, on le superpose mentalement à celui du sujet. La condition physique va suivre la correction du corps de lumière. Puis on termine en assumant ce fait dans le moment présent en prononçant « c’est accompli ! ».

Cette procédure fait appel au pouvoir réel de l’intention de l’intervenant induit par une profonde coordination corps – esprit. Et comme pour toute technique à caractère ésotérique, on s’améliore par la pratique.

Une autre méthode à distance qui permet de dynamiser une autre personne, c’est-à-dire d’augmenter sa fréquence vibratoire, va comme suit [6] : On débute par le repérage d’une ligne du réseau Hartmann (avec un pendule une triskèle de recherche).[7]

Se plaçant face au nord, l’intervenant s’assoit confortablement en position seiza en utilisant un banc de méditation. Il place une onde de forme sur son centre énergétique qui est maintenant au sol devant lui. Si on utilise l’onde de forme triskèle on placera la plus grosse branche orientée vers le Nord.

Préalablement, à l’aide d’un cadran spectral de radiesthésie et d’un pendule, on doit déterminer la couleur correspondant au sujet. Ceci permet de déterminer le chakra avec lequel le sujet doit aligner son centre durant l’intervention.[8] Ce dernier coordonne le corps et l’esprit et adopte sa position de méditation préférée directement sur un nœud Hartmann et se place en direction nord avec une onde au sol en-dessous de lui. Dans cet exercice, le réseau Hartmann est utilisé virtuellement comme un réseau communication et la couleur comme son numéro d’appel.

À l’heure convenue, l’intervenant et le sujet pense à la même couleur. L’intervenant projette sa conscience et irradie le sujet de Ki prenant la forme d’une lumière blanche-dorée. Puis, il commande l’élévation de la fréquence vibratoire du sujet. On termine l’exercice en assumant ce fait dans le moment présent en prononçant « c’est accompli ! ».


[1] Divine indifférence : voir la note de bas de page XX à la page XX.

[2] Technique du témoin : Il s’agit de visualiser, ne serait-ce que furtivement, qu’on se trouve à l’extérieur de son propre corps et que l’on s’observe en train de méditer ou de prendre les mesures de radiesthésie.

[3] La Matrice : La structure quantique de notre monde. La matrice est un programme intelligent qui s’expanse au fur et à mesure du temps et qui sous-tends toute chose. La matrice est le programme informationnel, généré par la pensée, qui génère une illusion matérialisée. Elle est composée d’une multitude de sous-programmes fondés selon les paradigmes humains, les croyances, pensées, idées, etc…

[4] Corps de lumière : Le corps subtil spirituel qui rassemble les corps physique, émotionnel et mental. Le corps spirituel rayonne d’énergie lumineuse et relie électromagnétiquement notre moi multidimensionnel avec l’univers infini. Situé dans la 5e densité ou 5e dimension spirituelle, le corps de lumière est le pont de la supraconscience.

[5] Archétype : Dans le présent contexte, il s’agit de la structuration d’images mentales.

[6] Technique inspirée du livre : PANAZOL, Michel, TRISKELS, PENDULE ET ÉLECTROCULTURE, Éditions Tredaniel – Le courrier du livre, 2015, 191 p.

[7] Voir section XX à la page XX

[8] Couleur des chakras (les sept centres vibratoires) : ROUGE : chakra racine, ORANGE : chakra sacré, JAUNE : chakra plexus solaire, VERT : chakra cœur, BLEU :  : chakra gorge, INDIGO : chakra 3e œil, VIOLET :  chakra Couronne.

Abonnez-vous à l'infolettre du DOJO

Pour plus d'information, contactez-moi !

Shihan Jean-Rock Fortin, M.A.
Québec, QC, Canada
Courriel : jrfortin@me.com
Téléphone : (418) 650-5494

Shihan Jean-Rock Fortin, M.A.

A propos Shihan Jean-Rock Fortin, M.A.

Globetrotteur par affaires et pour le plaisir, et Orientaliste, je suis instructeur d'arts martiaux (maitre-enseignant de Ki-Aïkido [Shihan] & Art Martial Cognitif [AMC]), Fondateur du Dojo du Nouveau Monde (2010), "Séancier" de Kiatsu, Radiesthésiste, Coutelier d'art (spécialisé dans la fabrication de Katanas modernes), Conférencier et Auteur du livre "Ki - Le Chemin de l'Éveil" (2018). Je suis également Coach de vie et Consultant stratégique en développement des organisations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *