Assainissement et protection d’un lieu en conscience – Extrait du livre en rédaction : Ki, le Chemin de l’Éveil (Tome II)

Voici un extrait du livre : Ki, le Chemin de l’Éveil (Tome II), qui est en cours de rédaction. Pour en savoir davantage sur les tomes I et II, cliquez ici…


Procédure d’assainissement et de protection d’un lieu en conscience

Lorsqu’il n’est pas pratique ou possible de se rendre sur un lieu pour procéder à son assainissement, ou pour installer des protections énergétiques subtiles, il est possible de le faire à distance en utilisant la téléradiesthésie[1] et la radionique.[2] Cette branche de la radiesthésie, la radionique, utilise notamment des ondes de formes [3] afin d’influer sur la santé et le bien-être des personnes et des animaux, sur les choses et sur les lieux.

Notons qu’il n’existe pas de formules ou de procédures strictes et que chacun doit adapter son protocole d’intervention à sa façon. Chacun doit composer au mieux avec ses capacités, ses connaissances et les leçons tirées des expériences de ses vies. On doit se faire confiance et aussi avoir confiance en l’Univers qui nous supportera toujours si notre dessein est juste.

Voici brièvement comment on peut procéder. Bien sûr, il ne s’agit ici que d’un exemple bien personnel dont le but est de servir d’inspiration aux personnes désireuses de se livrer à ce type d’intervention dans un dessein bénéfique.

Pour commencer, on doit recevoir une demande formelle d’intervention[4] des propriétaires des lieux, on doit se faire remettre l’identité des personnes qui y résident et l’adresse ou les coordonnées exactes.

Notons que les filtres énergétiques qui seront installés un peu plus tard dans le processus devront certainement inclure des restrictions d’accès au lieu sans toutefois nuire aux usagers qui y vivent.

L’opération du radiesthésiste doit se dérouler dans un endroit calme, serein et vibrant. La personne procédant à l’intervention repère dans la pièce un endroit exempt de nœuds Hartmann ou Curry, ou d’autres nuisances géobiologiques possibles. C’est généralement l’endroit dédié à la méditation, par exemple un salon de thé personnel, un endroit dédié au bien être auquel tous les humains devraient pouvoir accéder à volonté.

Toute l’opération doit se dérouler avec coordination corps – esprit.

Le radiesthésiste se place face au nord avec devant lui un plan du lieu et de la maison à assainir de même qu’une photographie satellite de l’endroit. Ces documents sont orientés selon la position géographique réelle des lieux à dynamiser. Avec la photographie satellite, on peut aisément repérer le nord et orienter le document vers le nord magnétique à l’aide d’une boussole. Le radiesthésiste dépose un cristal de quartz ou une onde de forme appropriée sur une photographie de la maison, ceci afin d’entrer en résonance avec les lieux.

Avant de commencer la procédure, le radiesthésiste demande à un ou deux collaborateurs (chevronnés de préférence) de prendre tout comme lui la mesure du niveau vibratoire des lieux avant et après l’intervention. Ceci va permettre de constater ou non un changement dans la fréquence vibratoire du lieu à dynamiser. C’est une méthode essentielle de validation qui s’opère dans le plus grand détachement, sans attente ou préjugés. Les participants œuvrent spirituellement dans un état de divine indifférence.[5]

Dans mon cas, je revêts mon Hakama [6] pour effectuer l’opération de dynamisation. Ce vêtement particulier pour de nombreux pratiquants des arts martiaux augmente d’emblée les vibrations de son porteur de même que la profondeur de sa coordination corps – esprit. Tout ce décorum repose sur un esthétisme qui rapproche le radiesthésiste de sa vraie nature, soit l’esprit par lequel tout est possible.

Toute l’opération peut être effectuée au son d’une faible musique relaxante et apaisante pour l’esprit. On peut également diffuser dans la pièce des huiles essentielles comme de l’huile de lavande.

On commence par revitaliser le corps de Ki en se livrant aux exercices de stimulation énergétique par tapotement tel que décrit à la section XX (page xxx). On continue alors avec des techniques respiratoires de coordination corps – esprit comme ceux décrits à la section XX (page xxx) et à l’exercice de tintement des cloches Suzu avec mantra tel que décrit à la section XX (page xxx). Puis, on exécute le Ki-Baraï tel que dépeint dans le tome I du livre à la section XII.2.

Bref, on doit procéder minimalement aux exercices préparatoires qui sont indispensables à la pratique de la méditation. Cette préparation va s’avérer indubitablement différente d’une personne à l’autre, car elle doit être adaptée à chacun selon son propre schéma personnel.

Après et le tintement du bol tibétain ou de cristal pour augmenter les vibrations ambiantes, le radiesthésiste entreprendra une profonde méditation. On utilisera une mudra comme la mudra « In » reposant vers le bas au point naturel d’arrêt, ou on tiendra un cristal dans la main gauche avec la main droite en dessous. Ces outils vont permettre d’accroître la profondeur de coordination corps – esprit. Le radiesthésiste sera prêt à procéder plus avant lorsque l’oscillation de ses ondes cérébrales descendra en deçà de 8 Hertz, soit dans la zone de fréquences Thêta.

Afin de valider cette entrée de zone, un autre radiesthésiste à proximité muni d’un cadran et d’un pendule prendra des mesures de l’oscillation des ondes cérébrales durant la méditation et donnera le signal au radiesthésiste en frappant sur un bol tibétain lorsque ce dernier franchira le cap de 8 hertz ou moins. Alors il sera fin prêt à commencer la procédure suivante :

Le radiesthésiste demande à ses guides de l’accompagner et de l’aider à accomplir sa mission de bien. On pourrait aussi appeler des êtres de lumière ou des maîtres ascensionnés. Tout dépend des croyances et de la perception de l’Univers de la personne se livrant à l’intervention.

Ayant eu préalablement la permission des propriétaires du lieu, le radiesthésiste projette alors mentalement sa conscience sur la maison à assainir et y pénètre. En fait, il projette son corps de lumière. Il demande aux entités présentes de quitter temporairement les lieux afin de les préserver du balayage énergétique qui suivra. Les guides accompagnateurs vont s’avérer convaincants face à des entités de la 4e dimension.

Le radiesthésiste dépose alors mentalement une triskèle au centre de la maison, point d’orgue orienté vers le Nord, et commande sa fonction de protéger les lieux des réseaux nuisibles de l’endroit pour l’éternité, puis il assume ce fait en prononçant « c’est accompli ! ».

Il commande à présent l’augmentation du niveau vibratoire de l’endroit. Il applique le raisonnement de modification de la réalité en générant le bon sentiment en mode Amour, ce qui lui permet de commander à la Source (l’Océan d’énergie ou soupe quantique) du fait de prendre conscience de son ADN. Et il affirme de nouveau « c’est accompli ! ».

Se situant en conscience au centre de la maison par l’entremise de son corps de lumière, le radiesthésiste focalise l’attention au centre et créer une boule de lumière blanche dorée, une boule de protection qu’il fait grandir jusqu’à recouvrir tout le lieu. Et il affirme de nouveau « c’est accompli ! ».

Ce faisant, les entités malveillantes qui se trouvaient dans la maison et aux abords, au début de la procédure, sont maintenant bloquées de revenir dans l’endroit. Ces entités humaines et non humaines proviennent souvent de la 4e dimension et trompent notre vigilance en prétendant la bienveillance alors que c’est tout le contraire.

Finalement, le radiesthésiste créer 8 formes-pensées d’un archétype prenant la forme de huit Ninjas blancs se positionnant tout autour de la maison. Les archétypes peuvent varier d’une personne à l’autre. Ainsi, on pourra utiliser des dragons, des tigres, des soldats, etc. Toujours conscient de sa connexion avec la Source, le radiesthésiste ordonne la création de ces formes-pensées et décrète que leur seule et unique fonction va consister à protéger les lieux et à ne laisser pénétrer que les entités bienveillantes et les personnes bien intentionnées. Et il affirme de nouveau « c’est accompli ! ».

Le radiesthésiste remercie ses Guides ou les Êtres de lumière qui l’accompagnent, et réintègre paisiblement son corps physique en exprimant sa sincère gratitude :

« Je te remercie Esprit UN, pour la Vie et la Lumière abondantes, pleines et libres,
pour la Santé parfaite, la Puissance illimitée et la Liberté sans restriction. »


Anecdote : Après avoir installé ces protections sur ma maison, une personne ayant projeté sa conscience chez moi avec ma permission a rencontré l’un des gardiens qui l’a interrogé et qui finalement lui a fait visiter le salon de thé. À son retour de l’expérience il a été en mesure de dessiner en détail le meuble du salon de thé qui l’avait marqué.


[1] Télé-radiesthésie : Terme désignant la recherche radiesthésique à distance. Pour y arriver on utilisera le pendule avec des cadrans variés, des tiges de sourciers, des antennes diverses, des plans, des photos et autres choses permettant d’entrer en résonance avec l’objet à l’étude.

[2] Radionique : Il s’agit d’une branche de la radiesthésie qui utilise notamment des ondes de formes afin de modifier la fréquence vibratoire et permettre d’influer de manière positive sur la santé des personnes, les choses et les lieux.

[3] Onde de forme : Formes géométriques aux propriétés particulières utilisées pour canaliser ou amplifier l’énergie universelle, soit le Ki. Toutes les formes possèdent une énergie vibratoire. Aussi, certaines formes permettent d’amplifier les vibrations en présence. Ainsi, la radionique part d’une intention initiale qu’elle amplifie grâce aux ondes de forme pour la transmettre à une personne, protéger un lieu, dynamiser des aliments, des choses, etc.

[4] Note : Comme dans le cas d’une intervention visant à aider quelqu’un à recouvrer la santé, on doit obtenir une demande formelle du sujet sans quoi il s’agira d’une intervention illégitime. Dans un tel contexte l’intervention pourrait interférer avec le schéma évolutif d’autres personnes et créer ainsi un effet karmique sur le radiesthésiste qui se livrerait à une telle intervention.

[5] Divine indifférence : Une attitude d’être du Budo (la Voie des arts martiaux) qui s’acquiert par la pratique et par un processus d’ascension spirituelle. La « divine indifférence » laisse toute la place aux sentiments, aux émotions et autres attributs de la nature humaine, à la différence que l’individu n’est pas soumis à leur contrôle. Il s’agit là de la véritable expression du Soi où il n’y a qu’équilibre, paix intérieure et harmonie universelle.

[6] Hakama : (Jap.) Pantalon traditionnel d’équitation ou de cavalerie de l’époque des Samouraïs d’avant 1868. Le Hakama est un survêtement utilisé pour de nombreux usages cérémoniels au Japon. Toutefois, celui qu’on utilise dans les arts martiaux comme l’Iaido, l’Aïkido, le Kendo, le Kyudo, le Jiu-jutsu, etc., est minimalement muni d’un dosseret semi-rigide appelé Koshi-ita. Cette pièce du vêtement permet de maintenir le bas du dos droit, une condition essentielle à la coordination corps – esprit. Aussi, le Hakama est noué par-devant directement au niveau du « Centre », maintenant ainsi un point d’attention lié directement au Kikaï-tanden. Il s’agit d’un pantalon très ample composé de cinq plis sur le devant et de deux plis à l’arrière représentant chacun, dit-on, l’une des sept vertus du code du Bushido (le code d’honneur régissant la vie des Samouraïs).

Abonnez-vous à l'infolettre du DOJO

Pour plus d'information, contactez-moi !

Shihan Jean-Rock Fortin, M.A.
Québec, QC, Canada
Courriel : jrfortin@me.com
Téléphone : (418) 650-5494

Shihan Jean-Rock Fortin, M.A.

A propos Shihan Jean-Rock Fortin, M.A.

Globetrotteur par affaires et pour le plaisir, et Orientaliste, je suis instructeur d'arts martiaux (maitre-enseignant de Ki-Aïkido [Shihan] & Art Martial Cognitif [AMC]), Fondateur du Dojo du Nouveau Monde (2010), "Séancier" de Kiatsu, Radiesthésiste, Coutelier d'art (spécialisé dans la fabrication de Katanas modernes), Conférencier et Auteur du livre "Ki - Le Chemin de l'Éveil" (2018). Je suis également Coach de vie et Consultant stratégique en développement des organisations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *