Shihan Jean-Rock Fortin, M.A.
Globetrotteur par affaires et pour le plaisir, et Orientaliste, je suis instructeur d'arts martiaux (maitre-enseignant de Ki-Aïkido [Shihan] & Art Martial Cognitif [AMC]), Fondateur du Dojo de la Paix Ki-Aïkido-Kaï Québec (2010), "Séancier" de Kiatsu, Coutelier d'art à mes heures (spécialisé dans la fabrication de Katanas modernes), Conférencier et Auteur du livre "Ki - Le Chemin de l'Éveil" (2018). Je suis également Coach de vie et Consultant en développement des organisations et développement durable.

La mission d’une entreprise : un incontournable!

Au niveau stratégique, la mission est un outil de communication qui oriente, non limitativement, le développement d’une organisation. La mission constitue l’élément central qui rend cohérente la planification du développement des affaires. Elle doit correspondre aux critères de performance qui font en sorte d’orienter énergiquement la stratégie de l’organisation et de la partager avec les dirigeants, les employés, la clientèle et les intervenants.

Dans tous les cas, les critères de performance d’une mission sont les suivants :

continuez la lecture

Exemples de développement “NON DURABLE”

Schéma du DÉVELOPPEMENT DURABLE


Définition du DÉVELOPPEMENT DURABLE : « Le développement durable s’entend d’un développement qui répond aux besoins du présent sans com-promettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Le développement durable s’appuie sur une vision à long terme qui prend en compte le caractère indissociable des dimensions environnementale, sociale et économique des activités de développement. » (Québec, Loi sur le développement durable, article 2).

Tel qu’illustré, le développement durable se retrouve à l’intersection des dimensions sociale, écologique et économique. Il existe 16 principes identifiant les divers indicateurs de développement durable. Ainsi, tout projet de développement se doit d’être évalué (mesuré) à la lumière des principes interpelés.

continuez la lecture

Maniement du boken

1er KATA DE BOKKEN 


Le boken se tient à deux mains avec la main gauche placée à l’arrière près du pommeau et la main droite placée près de la garde. La main arrière contrôle la direction du boken en utilisant l’auriculaire.

L’exercice est fluide, c’est-à-dire qu’il n’y a pas d’arrêt. Le Ki, puis la pensée précèdent tous les mouvements du corps.

Le sabre est tenu devant soi avec grande légèreté avec un angle léger d’environ 20 degrés dirigeant le tranchant vers la gauche de l’escrimeur. Le Boken est soulevé vers le haut au-dessus de la tête en maintenant la position des mains et des bras. Ce faisant, le Boken ne sera pas droit au-dessus de la tête, mais sera tenu avec un angle vers la droite de l’escrimeur. continuez la lecture

Violence à autrui : Quand doit-on intervenir?


Vous êtes témoin de violence contre une autre personne et vous voulez aider, alors attention. Une femme est violentée en public? Appelez les flics! Filmez l’évènement avec votre portable, procédez à des manœuvres de diversion si vous le pouvez, émettez un Kiaï silencieux, etc.

Utilisez votre intelligence et des subterfuges pour influencer positivement la situation, si possible avec le concours d’autres personnes.

continuez la lecture

Comment induire un rêve lucide

De manière générale, le rêve lucide est un rêve dans lequel une personne est consciente d’être en train de rêver. Cet évènement se produit le plus souvent dans la phase du sommeil paradoxal, soit au moment où l’activité électrique du cerveau est très rapprochée de celle de l’éveil.

continuez la lecture

KIATSU : les principes de base


Notre santé est à son meilleur lorsque le Ki universel circule bien dans notre corps. Pour de nombreuses raisons, comme le stress, l’anxiété, la maladie ou une blessure, une personne peut être privée partiellement de Ki. Et privée complètement d’énergie vitale, une personne meurt, car son métabolisme s’arrête. Par contre, en procurant à notre corps un flot constant de Ki, nous favorisons à la fois la santé mentale et physique.

Le Ki est la substance même de l’Univers et il doit circuler librement dans notre corps. Bien sûr, la santé est promue par une saine alimentation, une attitude positive, de l’eau de bonne qualité et du bon air. Cependant une carence de Ki ou d’énergie vitale peut causer des problèmes de santé. continuez la lecture

Pas de gaucher dans le maniement du sabre Japonais

Photo: le Katana de notre Dojo (fabriqué par Shihan Jean-Rock Fortin) portant le nom de notre devise : BANYU AÏGO (amour et protection pour toute chose), remis à Renshi Philippe Poirier au printemps 2017.

Théoriquement, il n’y a que des droitiers dans le maniement du sabre japonais (le Katana). Le sabre est tenu devant soi avec un angle léger d’environ 20 degrés dirigeant le tranchant vers la gauche de l’escrimeur.

Cette prise est très naturelle et très relaxée, et elle permet une grande mobilité lorsque maitrisée. C’est d’ailleurs la seule prise permettant la coordination corps-esprit. Testez-le pour le vérifier. continuez la lecture

Richesse planétaire : Où en sommes-nous?

Le système monétaire est une structure sauvage par laquelle la richesse illusoire produite engendre autre part la misère et la pauvreté parce que le capital est une ressource limitée qui est de surcroit basée sur un acte de foi, tout comme la religion.

Ce système ne tient aucun compte des ressources de notre planète et de leur disponibilité, mais uniquement de processus économiques basés sur la surconsommation des masses et le gaspillage.

En 2008, 2 % de l’humanité détenait 50 % de la richesse mondiale et 50 % de l’humanité détenait 1 % de ce patrimoine. À ce jour, un cinquième de la population détient 86 % de la richesse mondiale et près de trois-milliards de personnes assurent leur subsistance avec moins de 2 dollars par jour. continuez la lecture

Historiettes québécoises

HOCKEY, GOLF & SPORTS NATIONAUX AU CANADA


À titre de consultant en développement des organisations je suis souvent appelé à produire des diagnostics organisationnels. Il s’agit d’études visant à repérer les dysfonctionnements d’une organisation afin d’y apporter les correctifs nécessaires pour en assurer la pérennité. J’interviens auprès de toutes sortes d’entreprises. Un mandat récent m’a amené à faire le diagnostic organisationnel d’un Club de golf.

En étudiant le marché, j’ai appris que 1.1 million de Québécois jouent au golf, soit 17 % de la population. En comparaison avec d’autres sports on observe que 16 % des Québécois s’adonnent au ski alpin ou à la planche à neige, et que 650 000 Québécois sont des joueurs de hockey, ce qui représente 8 % de la population. Le hockey est-il donc principalement un divertissement moussé alentour d’un simple jeu pour enfants plutôt qu’un sport national ? Voici ce qui en est : continuez la lecture

LES 16 PRINCIPES DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

LOI QUÉBÉCOISE SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE



«Le développement durable s’entend d’un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Le développement durable s’appuie sur une vision à long terme qui prend en compte le caractère indissociable des dimensions environnementale, sociale et économique des activités de développement.» (Québec, Loi sur le développement durable, article 2).


Chapitre II, article 6 – Les principes :


« SANTÉ ET QUALITÉ DE VIE » : les personnes, la protection de leur santé et l’amélioration de leur qualité de vie sont au centre des préoccupations relatives au développement durable. Les personnes ont droit à une vie saine et productive, en harmonie avec la nature;

continuez la lecture

Règles d’usage dans un dojo


Le but des règles d’usage est de nous aider à nous concentrer sur l’entrainement et à maintenir une attitude de respect mutuel. Ainsi, un environnement d’apprentissage et d’entraide se crée.

L’attitude issue de la compréhension de ces règles dans la vie courante nous rend capables de communiquer parfaitement avec quiconque et en toutes circonstances.

continuez la lecture

Guide de santé

« Pensez santé, parlez santé, agissez santé, favorisez la santé, propagez la santé autour de vous, et… vous vivrez en santé ! »


Voici quelques astuces :

  1. Dormir au moins sept heures par jour.
  2. Exécuter Ki Baraï dès le réveil.
  3. Penser positivement et investir son énergie entièrement dans le moment présent.
  4. Prendre un petit-déjeuner de roi, un dîner de prince et un souper de mendiant.
  5. Manger de la nourriture encore bien vivante, surtout celle qui pousse dans les arbres et les plantes.
  6. Boire beaucoup d’eau durant la journée.
  7. Vivre avec Énergie, Enthousiasme et Divine indiférence.
  8. Méditer avec Ki au moins 15 minutes par jour.
  9. Marcher quotidiennement de 10 à 30 minutes, en souriant à la vie.
  10. Rire et jouer aussi souvent qu’on le peut.
  11. Faire des exercices respiratoires avec Ki, au moins 15 minutes par jour.
  12. Montrer de la reconnaissance envers la vie et faite confiance à l’Univers.
  13. À chaque jour, faites le bien sans attendre de récompense en retour.
  14. Ne renoncer jamais à un dessein positif et persévérer toute votre vie.
  15. Réaliser que nous avons tout pour être heureux et que personne n’est en charge de notre bonheur à part nous-même.

continuez la lecture

Les dix stratégies du contrôle des masses

À notre époque, les médias d’information jouent un grand rôle d’influence de la pensée. Ils sont à la solde de leurs propriétaires, soit l’establishment, et ne servent que leurs intérêts, et certainement pas ceux de l’humanité.

Si vous procédez à l’analyse diligente d’un bulletin de nouvelles, de n’importe quelle chaine, et que vous poussez votre analyse suffisamment loin, vous constaterez qu’un faible pourcentage d’information peut s’avérer vraie.

En éliminant les éléments d’information simplement erronés, les mises en scène, les spéculations ou interprétations, et les informations qui ont pour but d’orienter la pensée de l’auditeur au lieu de rapporter simplement les faits, alors il ne restera que la vérité, c’est-à-dire pratiquement rien. Faites-en l’expérience et vous le constaterez par vous-même. continuez la lecture

ZEITGEIST

À l’adolescence, on nous parlait du tiers monde pour désigner ces pays pauvres laissés pour compte avec leurs immenses richesses naturelles.

À l’université on nous informait qu’il s’agissait en fait des trois quart du monde. Puis on commença à les appeler les pays en voie de développement, puis en émergence.

En 2008, 2 % de l’humanité détenait 50 % de la richesse mondiale et 50 % de l’humanité détenait 1 % de ce patrimoine.

À ce jour, un cinquième de la population détient 86 % de la richesse mondiale et près de trois-milliards de personnes assurent leur subsistance avec moins de 2 dollars par jour. Ces films expliquent pourquoi :

continuez la lecture

Principes de l’Aïkido pratiqué avec Ki


Aïkido signifie : « Voie de l’union avec le Ki universel » ou : « Voie de l’harmonie avec l’Univers ».

Nombreux sont les adeptes de l’Aïkido considérant le Ki occasionnellement ou simplement comme un concept spirituel sans application physique réelle. C’est pourtant tout le contraire.

L’Aïkido pratiqué avec Ki, un art martial d’une grande beauté, est exclusivement une méthode d’apprentissage dynamique de la coordination du corps et de l’esprit. Le développement de la coordination est le but de la pratique de cet art essentiellement défensif. L’aspect martial, quoique des plus captivants, est cependant accessoire dans l’étude du Ki.

En effet, il serait futile que l’étude du Ki et la connaissance de l’Univers qui en découle trouve son application uniquement dans la pratique des arts martiaux. La découverte de soi, l’utilisation du potentiel qui est naturellement le nôtre et la joie de vivre qu’elles procurent sont des applications réellement plus pertinentes. continuez la lecture

Les cercles dans les arts martiaux

Pour maîtriser les mouvements de Ki et la coordination, les arts martiaux font appel aux « Katas », qui sont des enchaînements de mouvements et de techniques. En Aïkido, les techniques enseignées aux débutants font appel à des mouvements très larges et très longs.

Ces « Katas » ont pour but d’enseigner la diffusion et la compréhension des mouvements de Ki et sont appelées « grands cercles ». Ils sont essentiels à toute progression même si certains artistes martiaux doutent de leur efficacité. Par la suite, les cercles sont réduits progressivement de plus en plus. Les techniques des « petits cercles » paraissent alors surgir de nulle part, sans effort, harmonieuses et instantanées.

Pour y arriver, l’apprentissage des grands cercles avec Ki est nécessaire. Par la suite, la maîtrise des petits cercles devient une seconde nature avec la pratique, car l’adepte a assimilé la compréhension des mouvements de Ki. Les petits cercles sont le Jutsu de l’Aïkido réservés aux pratiquants initiés, ceux qui ont en premier lieu maîtrisé leur mental et permis de ce fait l’expression de leur esprit. continuez la lecture

Arts martiaux et Ki

Les arts durs (arts externes) comme le Karaté-do, le Judo ou le Tae Kwon Do utilisent évidemment le Ki. Il en est de même pour les arts souples (arts internes) comme l’Aïkido, le Kung-fu et le Taï-chi ; chi étant le concept chinois pour désigner le Ki japonais.

En occident, les arts durs cultivent souvent la tension physique du corps et la négativité en développant la compétition, l’esprit de combat et la domination au lieu de promouvoir la coopération, l’entraide et la compassion.

Au fil du temps, l’enseignement a été orienté selon les désirs des élèves (les clients) et s’est éloigné de la vérité. Si les élèves ont des valeurs déficientes et que leurs professeurs les corroborent, alors comment pourrons-nous développer un processus de croissance et d’épanouissement durable pour les générations à venir ?

Dans ces conditions, l’adepte devient de moins en moins efficace avec le temps, car son développement a toujours été physique, donc superficiel et illusoire. continuez la lecture

KUMI WAZA

L’Aïkido pratiqué avec Ki fait appel à cinq principes. Ces principes s’appliquent à toute situation où une personne doit transiger avec d’autres Il est vrai que notre monde relatif est souvent conflictuel.

Lorsque appliqué à la vie courante, l’Aïkido trace le chemin du retour à l’équilibre et à l’harmonie.

Dans l’application de ces principes, une personne avisée y puisera une grande richesse en apprenant à annihiler sur elle-même le stress négatif, à améliorer ses relations interpersonnelles et à résoudre des conflits pacifiquement, aussi bien dans sa vie personnelle que professionnelle.

continuez la lecture

HITORI WAZA

L’application des principes de coordination constitue une technologie du corps et de l’esprit pouvant s’appliquer en tout lieu, à tout moment et en se livrant à n’importe quelle activité.

Les quatre principes universels sont des outils qui permettent de réaliser et de maintenir la coordination du corps et de l’esprit. Leur application nous permet de produire un flot de Ki naturel et constant. Ces principes peuvent être appliqués à toute situation. C’est pourquoi, ils sont qualifiés d’universels. Les quatre principes universels de coordination du corps et de l’esprit sont : continuez la lecture

Maître de Jiu-Jitsu


Pour un instructeur d’Aïkido (ou d’arts martiaux en général), c’est toujours un honneur d’enseigner à des gens qui démontrent une ouverture d’esprit, du respect et une attitude positive.

On dira qu’on reconnaît les qualités d’un instructeur dans celles ses élèves, qu’ils soient neophytes ou très avancés dans la maîtrise des arts martiaux. C’est bien vrai, et je me dois d’admettre que mes élèves me le rendent bien. Un Sensei attire inévitablement des élèves qui correspondent à sa qualité d’humain. continuez la lecture

HARA, le « CENTRE » ou cerveau viscéral

L’Aïkido avec Ki réfère constamment au « centre », appelé aussi le « Kikaï-tanden ». Voici un article qui en explique scientifiquement la raison.

Le “Kikaï-tanden” est situé à quelques largeurs de doigts en-dessous du nombril, en avant et au milieu du bas-ventre, ce qui correspond au centre de gravité du corps.


D’un point de vue anatomique, il correspond au système nerveux entérique (SNE). Actuellement, la définition que l’on peut faire du SNE est la suivante :

continuez la lecture

Entropie et Ki


La cosmologie rend compte de la création de l’Univers. La naissance d’une étoile est issue de particules gazeuses en mouvement qui, sous l’effet de leur propre gravité, s’effondrent sur elles-mêmes. La matière se contracte, devient opaque, se réchauffe et il en résulte un embryon stellaire essentiel à la vie.

Le chaos, ou désorganisation, qui régnait parmi les particules en mouvement avant la naissance de l’étoile a diminué. On parle ici d’une réduction de leur entropie. Par ailleurs, l’émission chaotique dans l’espace de photons lumineux émanant de l’étoile accroît l’entropie de l’Univers, et incidemment sa structure. L’étoile, structure organisée, est maintenant créatrice de chaos en émettant ses rayons dans toutes les directions. continuez la lecture

Aide à la guérison

Dans la pratique de l’Aïkido avec Ki, il arrive que la personne déploie un flot de Ki dépassant les capacités du partenaire ou encore que celui-ci brise sa coordination lors d’une attaque.

Ce dernier peut alors subir des blessures lors de la projection, surtout s’il s’agit d’une technique où l’on applique un stress considérable sur une articulation. C’est à ce moment que les techniques de Kiatsu entre en jeu pour corriger la situation. continuez la lecture

Liberté

Aucun humain n’a à ce jour définit le concept de liberté aussi bien que Khalil Gibran (1883-1931). Voici un extrait tiré de son célèbre ouvrage “Le Prophète” :

À la porte de votre cité, et au coin de votre feu, je vous ai vus vous prosterner et adorer votre propre liberté. Comme des esclaves qui s’humilient devant un tyran et qui le louent quoiqu’il les passe au fil de l’épée.

continuez la lecture

Méditation et respiration avec Ki

La compréhension de la respiration et de la méditation, selon les principes universels, est fondamentale pour les pratiquants des arts martiaux, voire incontournable.

C’est l’essence même ! La méditation et le Budo (Voie des arts martiaux) sont les deux côtés d’une seule pièce. Ne faire qu’un avec l’Univers n’est pas une métaphore, c’est une réalité.

Un pratiquant de l’Aïkido qui s’harmonise avec l’Univers jouit de toutes les capacités énergétiques dont il a besoin. Les emprises de l’ego et du mental sont annihilées. continuez la lecture

L’illusion de notre monde

Les expérimentations du physicien Rutherford ont d’abord montré que les atomes, au lieu d’être durs et indestructibles, se composent de vastes étendues d’espace dans lesquelles des particules extrêmement petites se meuvent.

Puis, la théorie quantique fit apparaître clairement que même ces particules n’ont rien à voir avec les objets solides de la physique classique. Les unités subatomiques de la matière sont des unités très abstraites qui ont un double aspect. Selon la manière dont nous les observons, elles apparaissent tantôt comme des particules et tantôt comme des ondes.

continuez la lecture

La nature du KI

Le Ki est un ensemble infini de particules infiniment petites. On peut se faire une idée de ce concept en imaginant que l’on coupe en deux un objet (telle une pierre) et que l’on divise à son tour une des moitiés obtenues et ce, indéfiniment.

La moitié de ce quelque chose étant toujours aussi une chose, on n’arrive ainsi jamais à zéro, mais à un objet susceptible d’être à son tour divisé, à l’infini.

Pour comprendre comment la matière était constituée, la science a pu isoler les éléments de base, identifiant au début l’atome comme la plus petite particule élémentaire. Les notions classiques d’atome inventées par Démocrite indiquaient qu’il s’agissait d’une particule insécable, probablement pour se débarrasser de l’encombrante notion d’infini.

Puis, on a découvert que l’atome était constitué d’un noyau autour duquel gravite l’électron. Le noyau est lui-même constitué de deux particules : le proton et le neutron. Récemment, on a découvert que ces particules sont constituées de quarks et l’on estime que bientôt des particules encore plus petites, comme les préons ou les rishons, seront découvertes, et ainsi de suite jusqu’à la prochaine découverte d’une particule encore plus petite. continuez la lecture

Définition du Ki

« Ki » est un terme japonais. Les Chinois l’appellent « Chi » ou « Qi », les Vietnamiens utilisent le mot « Khi », les Indiens, le mot « Prana » en Sanskrit, les hébreux « Ruach », les Grecs « Psyche ou Pneuma» et les occidentaux s’y réfèrent comme étant « l’énergie vitale ou interne », « la volonté radiante » ou encore « l’essence de vie ».

Toutes ces expressions désignent le même concept, c’est-à-dire la substance de l’Univers, le souffle vital. continuez la lecture

Les sceptiques de l’Aïkido

Les profanes qui observent des démonstrations d’Aïkido ont parfois l’impression que la personne et le partenaire collaborent lors d’une projection.

Ce n’est pourtant pas le cas dans la pratique de l’Aïkido avec Ki, loin de là. Par analogie, citons l’exemple d’un skieur qui tombe en dévalant une montagne.

Personne n’assumera que le skieur et la montagne collaborent pour produire une chute. Nous ne pouvons assumer non plus que l’attaquant collabore avec l’Aïkidoïste lors d’une projection, car dans les deux cas, les mêmes forces naturelles interagissent.

Ainsi, la force de gravitation est utilisée dans les mouvements d’Aïkido de la même façon que la montagne utilise cette force dans l’inclinaison de ses pentes.

Les pratiquants de l’Aïkido avec Ki se livrent rarement à des démonstrations publiques, car cette perception erronée ne rend pas justice à la pratique de l’art. Les instructeurs d’Aïkido avec Ki invitent plutôt les gens à expérimenter cet art par eux-mêmes en participant à un entraînement. continuez la lecture