Règles d’usage dans un dojo


Le but des règles d’usage est de nous aider à nous concentrer sur l’entrainement et à maintenir une attitude de respect mutuel. Ainsi, un environnement d’apprentissage et d’entraide se crée.

L’attitude issue de la compréhension de ces règles dans la vie courante nous rend capables de communiquer parfaitement avec quiconque et en toutes circonstances.

Voici quelques règles de base à suivre dans la pratique des arts martiaux, bien que celles-ci s’appliquent spécifiquement à l’Aïkido :

  • Si vous êtes porteur d’une maladie contagieuse, ne vous présentez pas au Dojo. Demeurez à la maison et pratiquez la méditation et des exercices de respiration avec Ki, afin de regagner la vitalité perdue. Diminué physiquement, mais sans contagion, le pratiquant peut se présenter au Dojo pour se voir offrir des activités de récupération énergétique ;
  • Arrivez avant l’heure au Dojo et procédez à des exercices d’échauffement. Vous bénéficierez ainsi d’un enseignement d’appoint de votre instructeur avant la pratique ;
  • Demeurez centré et attentif en tout temps, en adoptant des postures naturelles et structurées ;
  • Diffusez le Ki et saluez à l’orientale à votre arrivée et à votre sortie du Dojo, avant d’entrer ou de quitter la natte d’entrainement (le Tatami [1]) et lorsque vous invitez et quittez un partenaire d’entrainement ;
  • Ne saluez pas quelqu’un se trouvant par terre si vous-même êtes debout. Par respect, attendez que l’autre personne soit au même niveau que vous ou plus haute physiquement avant de la saluer.
  • Baissez les yeux lors du salut pour montrer une bonne attitude de confiance (dans le cas contraire, ne saluez pas du tout et quittez le Dojo) ;
  • Saluez physiquement et verbalement l’instructeur lors de votre arrivée et de votre départ du Dojo. L’instructeur s’interpelle toujours « Sensei ».
  • Les instructeurs avancés se doivent d’être interpelés « Sensei » peu importe l’endroit ou le contexte où l’on se trouve ;
  • Soyez courtois, propre de votre personne et prêt pour l’entrainement dès votre arrivée, et participez au rangement et au nettoyage du Dojo avant et après la pratique ;
  • Ne marchez jamais avec des chaussures sur le Tatami. L’entrainement se fait généralement pieds nus ou en chaussant des bas.
  • Placez vos sandales ou chaussures à l’entrée dans le sens opposé à la natte d’entrainement, prêtes à être enfilées lorsque vous quittez le Dojo ;
  • Si vous arrivez en retard, attendez attentivement en retrait de l’espace d’entrainement en position Seiza que le Sensei vous autorise à entrer sur le Tatami ;
  • Si, au cours d’une pratique, vous devez ajuster votre vêtement d’entrainement, saluez, tournez-vous, ajustez votre vêtement, retournez-vous et saluez de nouveau ;
  • Communiquez positivement en évitant les bras croisés (attitude de fermeture d’esprit), les mains posées sur les hanches (attitude d’agressivité) ou toute autre forme de langage non verbal négatif. Ceci est également souhaitable dans tous les contextes de la vie courante ;
  • Après l’entrainement, offrez avec courtoisie de plier le Hakama du Sensei ou d’un pratiquant avancé ;
  • Conservez l’esprit du débutant (Shoshin) en tout temps, soit une attitude positive favorisant l’apprentissage et l’ouverture d’esprit.

Organisation d’un Dojo


L’agencement d’un Dojo fait appel à des règles précises favorisant la concentration et l’apprentissage. Sur le mur frontal situé idéalement au Nord, que l’on nomme « Shomen »,[1] on retrouve généralement un petit autel appelé « Kamiza »,[2] une ou plusieurs calligraphies, ou textes ou objets (ex. : un sabre), une effigie, et souvent, une photographie du fondateur de l’art martial.

Le salut de groupe, initié par le Sensei, au début de l’entrainement et à la fin, s’exécute dans cette direction, soit à l’opposé de l’entrée du Dojo située au mur Sud (Shimosa). Le maitre fait face à ses élèves, soit dos au Shomen. On dira que le Sensei faisant face au Sud reçoit toute la lumière du jour pour l’aider à mieux refléter vers les élèves la connaissance qu’il doit transmettre.

Les assistants se placent dos au mur de l’Est (Joseki), soit à la gauche du maitre faisant face à ses élèves. Les visiteurs et invités de marque prennent place à la droite du Sensei, soit le long du mur Ouest (Shimoseki). Lorsque le Shomen est réservé au Kamiza, le Sensei prendra place à l’Est et les élèves à l’Ouest.


[1] Shomen : (Jap.) Le siège supérieur, la place d’honneur du mur supérieur d’un Dojo faisant face à l’entrée.

[2] Kamiza : (Jap.) Le siège de l’esprit, le siège des Kamis (divinités ou esprits dans la religion shintoïste).


Abonnez-vous à l'infolettre du DOJO

Pour plus d'information, contactez-moi !

Shihan Jean-Rock Fortin, M.A.
Québec, QC, Canada
Courriel : [email protected]
Téléphone : (418) 650-5494

0
Shihan Jean-Rock Fortin, M.A.

A propos Shihan Jean-Rock Fortin, M.A.

Globetrotteur par affaires et pour le plaisir, et Orientaliste, je suis instructeur d'arts martiaux (maitre-enseignant de Ki-Aïkido [Shihan] & Art Martial Cognitif [AMC]), Fondateur du Dojo de lumière Ki-Aïkido-Kaï Québec (2010), "Séancier" de Kiatsu, Radiesthésiste, Coutelier d'art à mes heures (spécialisé dans la fabrication de Katanas modernes), Conférencier et Auteur du livre "Ki - Le Chemin de l'Éveil" (2018). Je suis également Coach de vie et Consultant en développement des organisations et développement durable.

Les commentaires sont clos.