« Où est mon sauveur ? Il n’y en a pas ! C’est toi le sauveur ! »

Dans l’Univers d’Ashana

« Où est mon sauveur ? Il n’y en a pas ! C’est toi le sauveur ! »

Covid-19 : un tremplin à s’offrir en cadeau

Est-ce que tu penses que ton gouvernement va te faire sortir de la crise actuelle ? En es-tu certain(e) ? Est-ce que tu crois que Dieu viendra mettre un terme à cette pandémie ? Vraiment ? Est-ce que tu crois que ton employeur a toutes les solutions pour traverser cette période ? Peut-être… peut-être pas… Est-ce que tu crois que ton chum, ta blonde, ton père ou ta mère va tout prendre en charge ? Ce serait lourd, non ?

Comment se sortir de la crise mondiale actuelle en se remettant au CENTRE de sa vie ?

Tu connais le triangle dramatique de Karpman ? Je te le présente ci-dessous : Alors, lorsque tu es dans ces trois rôles bourreau, victime, sauveur, tu remets constamment ton pouvoir dans les mains des autres, ta vie tourne autour des autres. Je te propose plutôt de te remettre au CENTRE de ta vie et de reprendre ton pouvoir personnel. Comment je fais cela ?

  1. Je suis responsable de moi-même et de ma vie.
  2. Rien ne me sert d’accuser les autres de tous mes problèmes, il est plus constructif de reprendre les choses en main.
  3. Je ne peux pas aider ceux et celles qui ne veulent pas s’aider, je commence donc par m’aider moi-même.

En me remettant au CENTRE, j’entre en moi puiser toutes mes ressources intérieures. C’est là que réside mon TRÉSOR, mon coffre à outils. En moi, j’ai toutes les solutions. Elles ne viennent pas toujours du premier coup, parfois, il faut sonder son cœur à quelques reprises, laisser le temps apporter un peu de clarté, mais c’est dans cet espace de calme, de sécurité en moi que je peux trouver mes solutions !

La joie de reprendre son pouvoir personnel, c’est aussi la satisfaction de sentir que je crée ma vie, que je suis maître à bord ! C’est le bonheur de voir sa création évoluer. Oh cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de coups durs, d’épreuves, d’imprévus. Bien au contraire, il y en aura ! C’est aussi cela la vie !

Nous sommes venus ici pour apprendre, n’est-ce pas ? Nous sommes tous à l’école de la vie ! Ah tu pensais que tu n’avais pas choisi de venir ici, sur Terre, pour vivre ? Ah, tu ne crois pas que tu as choisi de vivre l’expérience de la Covid-19 ? En es-tu certain(e)?

Nous nous sommes tous donné rendez-vous ici, maintenant, pour apprendre et pour décider de vivre cette situation de Covid-19. Eh oui, c’est plus grand que tu ne le pensais, c’est effectivement très grand comme momentum historique ! Ensemble, toute l’humanité, nous avons choisi de nous incarner à ce moment précis, oui, oui, et nous avons tous quelque chose à faire en ce moment !

Nous avons tous un rôle à jouer, une mission à accomplir. Une mission, qui se résume à AIMER, s’aimer mieux, s’aimer davantage, s’aimer encore plus fort. S’aimer soi, s’aimer les uns les autres. Aimer la vie, la Terre, les animaux, les végétaux, les minéraux et tout ce qui est ! Nous sommes venus vibrer et expérimenter l’AMOUR.

Tout ce qui n’est pas amour s’effrite, tombe, meurt, se désagrège. C’est pour cela qu’en ce moment, tous les piliers de la matrice, de la Terre telle que nous la connaissons, régimes politiques-économiques-éducatifs en place sont en train de se déstructurer-restructurer.

L’être humain arrive à un tournant majeur de son évolution, il commence à comprendre qu’il est plus grand qu’il ne le pensait, plus grand qu’il ne se souvenait. Il reprend contact avec sa part de divinité intérieure, il comprend qu’il est le CRÉATEUR.

Même son Dieu d’avant, il ne le voit plus de la même façon, il ne le voit plus à l’extérieur de lui, mais bien comme à l’intérieur de lui, en lui, partie intégrante de son être et de tout ce qui vit, de tout ce qui l’entoure.

Comprendre que tout est énergie dans l’Univers, c’est comprendre que je suis aussi cette ÉNERGIE, énergie porteuse de création comme de destruction. Quel sera mon choix ? Ai-je envie d’utiliser cette énergie pour créer ou pour détruire ? Ai-je envie de me servir de la situation actuelle, de chaque épreuve-situation comme levier d’expérience transformatrice ? Si je suis dans mon CENTRE, dans mon cœur et non dans ces trois rôles de victime, sauveur, bourreau, je vais choisir de me régénérer à tout moment, en toutes circonstances.

Ainsi, je peux décider que la situation Covid-19 actuelle sera un tremplin vers une vie meilleure, vers un monde meilleur.

Et comment concrètement, je peux mettre tout cela en place ? Cela me demande un auto-examen de mon être, de mes pensées, de mes croyances et de ma vie. Je vais observer ce à quoi je pense, je vais donc m’autovigiler. Suis-je en train de penser positivement, avec confiance, avec foi en mes capacités, en des solutions ? Si oui, je suis au CENTRE, c’est parfait, je continue ainsi.

Sortir du rôle de victime

Si je me rends compte que j’ai des pensées négatives, que j’ai des croyances limitantes ( ex. je serai pas capable, c’est trop dur, je vais jamais y arriver, je suis nul, personne pense à moi), alors je vais les accueillir dans un premier temps, les observer en me détachant d’elles le plus possible. Je vais identifier d’où elles me viennent. Quelle épreuve, quelle blessure se cachent derrière ces pensées et croyances limitantes. Je vais les accepter, les aimer et me guérir.

Me remettre au CENTRE signifie voir la réalité en face, avoir le courage de se regarder en face avec beaucoup de clarté, de tendresse et d’amour. C’est important de s’aimer fort, fort, fort dans ces moments-là. C’est important de ne pas se juger ni de juger les autres, car nous sommes uns. Je suis toi, tu es moi. Une fois que je prends conscience que je suis blessé(e), je me donne un temps de guérison, je prends soin de moi et dès que je me sens mieux, je peux donc agir à partir de mon CENTRE.

Sortir du rôle de bourreau

Si je me rends compte que j’ai de la colère, que je pestifère contre le gouvernement, contre les autres, que je pense qu’ils sont responsables de ma situation, je vais accueillir cela en moi, je vais voir en quoi je suis responsable de ma propre vie, de ma propre situation à moi. Je laisse les autres en dehors de tout cela, je rends au gouvernement tout ce qui lui appartient, je rends aux autres tout ce qui leur appartient et je reprends mon pouvoir personnel.

Moi, ici, maintenant, comment je peux aller mieux, comment je peux traverser la Covid-19 comme un tremplin vers du mieux-être, en moi et dans ma vie concrètement ? N’est-ce pas l’occasion de déménager, de changer d’emploi, de revoir ma vie familiale, de retourner aux études, de m’investir dans un vieux rêve, dans un projet que j’avais laissé de côté par manque de temps ? Une fois que je trouve dans quoi j’ai envie de m’investir, je fonce et je donne tout ce que j’ai !

Sortir du rôle de sauveur

Si je me rends compte que je passe mon temps à aider les autres, à les écouter, à les soutenir. «Ah mes pauvres eux-autres, sont tellement affectés par la Covid, je dois les aider. Ah pauvre petit, pauvre petite, je vais lui trouver une jobine, je vais lui amener des courses, je vais passer toute la journée à l’écouter parce qu’il en a vraiment besoin…. ». Alors, je m’arrête, je respire, je prends un temps de recul. Ces gens m’ont-ils demander de les aider ? Ai-je vraiment le temps, l’énergie de les aider ?

Est-ce que, pendant ce temps, ma vie, mes projets, mon bien-être augmentent ? Est-ce que je prends bien soin de moi ? Est-ce que je reste centrée sur moi ? Alors, ici, un exercice très puissant serait de reprendre tout cet amour que je donne aux autres et de le retourner vers moi-même. Je prends plusieurs jours de silence, sans être là pour les autres, être juste là, à cet instant, présent(e) pour moi, disponible, à l’écoute de tous ces besoins qui crient au fond de moi, mais que je fuyais en aidant les autres ou que je n’entendais même plus en donnant tout aux autres.

Maintenant, dans ce moment de qualité, de silence, je peux entendre mes propres besoins, mes propres rêves. Je me redécouvre, je me sens renaître, je me sens revivre ! J’existe ! J’ai des rêves à moi !! Mais oui, bien entendu, et c’est si bon de les accueillir, de les reconnaître, de se revaloriser. Alors, maintenant je reste au CENTRE et je me mets au service de mes propres besoins et de mes rêves !

Être au CENTRE, c’est savoir bien prendre soin de soi d’abord, pour l’incarner, être un bel exemple, un beau modèle pour les autres. C’est contagieux ! Puis, en prenant soin de moi, de ma vie, il me reste du temps et de l’amour que je peux ensuite diffuser autour de moi. Mais pas l’inverse ! À l’école, dans nos familles, nous n’avons pas appris à nous aimer ni à penser d’abord à soi, c’est tout une reprogrammation !

L’être humain arrive à cette étape de son évolution, en se remettant au CENTRE, il peut créer une nouvelle vie, remplie d’amour et de temps de qualité. En étant bien, sain, je peux contribuer à mon réseau. En ayant nettoyé mes propres pensées, mes croyances, ma propre vie, j’offre aux autres une vie remplie de joie et d’amour. En étant bien, je suis bon(ne) pour les autres. Je génère une énergie régénérante et non l’inverse. Le cadeau de ma personne devient pur amour !

Pensons nos vies, nos créations en termes de CADEAUX d’amour à s’offrir à soi et à offrir aux autres !

Alors, qu’est-ce que le Covid-19, utilisé comme tremplin, te permet de réaliser ? En quoi deviens-tu une meilleure version de toi-même ? Quels changements cette situation te permet de mettre en place ? Quelles sont les puissantes transformations que tu vis à travers la pandémie ? Comment te remets-tu au CENTRE de ta vie ? Merci de ton partage ! Ensemble, soyons de beaux cadeaux à s’offrir !

 

Julie – Ashana – Élishéa
Texte : Julie Pelletier

Abonnez-vous à l'infolettre du DOJO

Pour plus d'information, contactez-moi !

Shihan Jean-Rock Fortin, M.A.
Québec, QC, Canada
Courriel : [email protected]
Téléphone : (418) 650-5494

A propos Shihan Jean-Rock Fortin, M.A.

Globetrotteur par affaires et pour le plaisir, et Orientaliste, je suis instructeur d'arts martiaux (maitre-enseignant de Ki-Aïkido [Shihan] & Art Martial Cognitif [AMC]), Fondateur du Dojo de lumière Ki-Aïkido-Kaï Québec (2010), "Séancier" de Kiatsu, Radiesthésiste, Coutelier d'art à mes heures (spécialisé dans la fabrication de Katanas modernes), Conférencier et Auteur du livre "Ki - Le Chemin de l'Éveil" (2018). Je suis également Coach de vie et Consultant en développement des organisations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *