“BANYU AÏGO”, la devise du Dojo Ki-Aïkido-Kaï Québec

« L’esprit de l’être humain ne fait qu’un avec l’esprit de l’Univers. Ce dernier s’appelle Reiseishin. La lune est clairement reflétée lorsque la surface de l’eau est calme. Dans le même ordre d’idée, lorsque notre corps et notre esprit sont coordonnés et calmes, Reiseishin se manifeste complètement. Quand cela se produit, les souffrances et les désirs négatifs s’envolent. C’est alors que nous sommes remplis de l’esprit universel qui n’est qu’amour et protection pour toute chose de la création (Banyu Aïgo) ».

Dicton de Doshu Koichi Tohei 
(Traduction libre par : Jean-Rock Fortin)


Le but du Ki-Aïkido n’est pas d’apprendre des techniques, mais bien d’apprendre à coordonner son corps et son esprit, en l’occurrence dans des situations martiales. Les pratiquants de l’Aïkido utilisant les connaissances du Ki développent au fil du temps des habiletés remarquables. À ce propos, Maitre Koichi Tohei indique que plus une personne maitrise l’Aïkido, plus il lui est interdit d’utiliser la puissance du Ki contre les autres.

L’éthique martiale de haut niveau permettra à l’Aïkidoïste d’éviter le conflit. C’est seulement en dernier recours, que dans des situations extrêmes où la vie de personnes est réellement menacée que l’Aïkidoïste interviendra physiquement, car son but est de protéger et non de dominer.

La devise du Dojo Ki-Aïkido-Kaï Québec est « BANYU AÏGO », qui signifie : « Amour et protection pour toute chose de la création ». Il s’agit de l’une des dix qualités qui émergent lorsqu’une personne se retrouve sur le chemin de l’éveil par la pratique juste des Arts martiaux…


  1. Banyû-aigo : Aimer et protéger toute chose de la création ;
  2. Taizen-fudô : Un esprit inébranlable en toute circonstance ;
  3. Jigan-onyô : Regard posé et comportement paisible ;
  4. Kansha-hôon : Exprimer de la gratitude envers la vie ;
  5. Uchû-reisei : La pensée universelle ;
  6. Kanyû-taito : Générosité et indulgence ;
  7. Intoku-kahô : Faire le bien sans attendre de récompense ;
  8. Shinryô-meisatsu : Réfléchir profondément et comprendre ;
  9. Seiki-hatsuratsu : Positivisme et vigueur ;
  10. Shishi-futô : Persévérer durant toute la vie.

L’actualisation de « Banyu Aïgo » dans la vie courante place la vie comme une célébration de l’unité de soi avec l’Univers. Les choses de la Création qui y sont chéries et défendues sont des éléments qui supportent la vie, tels que : l’environnement, la biodiversité, la protection des espèces (animales et humaines), la santé mentale et physique, la promotion de la Paix dans le monde, la liberté et l’équité entre tous les humains (etc.).

L’actualisation de « Banyu Aïgo » bannit la violence, la domination, le sexisme, les religions de soumission de la femme et des autres croyances, les dogmes tant religieux, idéologique qu’économique qui asservissent l’humanité, la guerre, les injustices, l’intolérance et le non-respect des autres (etc.). Comme on le constate, Amour et protection pour toute chose de la création sont à l’opposé de toute chose de destruction.

L’actualisation de « Banyu Aïgo » est un principe de vie qui n’est ni contemplatif ni passif. En effet, et suivant le principe de non-résistance, les tenants de ce principe de vie n’opposent pas de force contraire devant les humains ayant perdu leur connexion avec leur être véritable et la nature. La personne éveillée va plutôt se consacrer à augmenter le taux vibratoire sociétal qui permet de montrer la Voie aux humains l’ayant perdue.

« Banyu Aïgo » est le sentiment juste de l’Amour pouvant déplacer les montagnes et contrôler le tonnerre. Plus concrètement, c’est le bon sentiment pour changer la réalité sur le plan individuel par un accès au champ quantique.

Nous vivons à une époque marquée par des con­flits et la vio­lence, où même les génocides sont devenus monnaie courante. Beaucoup de gens ont perdu la Voie univer­selle et succombent à l’intolérance et à la haine. La vraie na­ture de l’être humain est cependant d’aimer et de pro­téger toute chose de la Création.

Si des comporte­ments de masse sont destruc­­teurs, ils ne sont en fait que le reflet de l’inconscience de l’ensem­ble des comportements indivi­duels. Le sort de l’hu­ma­­ni­té est donc réellement entre les mains de chacun d’entre nous. Seulement notre attitude et notre action indi­vi­duelle peuvent améliorer la Socié­té.


« Notre existence est le fruit du Ki univer­sel. Soyons reconnaissants d’être nés non pas végétaux ou ani­maux, mais comme Seigneurs de la Création. Engageons-nous à remplir nos missions en aidant à guider le développement et la création de l’Uni­vers. »

Doshu Koichi Tohei


Voici le récit d’un épisode d’éveil du fondateur de l’Aïkido, O’Sensei Morihei Ueshiba (traduction libre par : Jean-Rock Fortin) :

« Je crois que c’était au printemps 1925. Je me promenais dans le jardin, quand j’ai eu le sentiment que le Ciel et la Terre avaient subi un choc puissant et que le Ki, une lumière dorée, avait explosé du sol et s’était enroulé autour de moi et que même mon corps devenait de couleur dorée lui aussi. En même temps, mon corps et mon âme devinrent plus légers, je pouvais reconnaître les chants des oiseaux, je pouvais clairement comprendre l’esprit Un qui a créé cet Univers.

À ce moment, j’ai réalisé que “la racine des arts martiaux est l’Amour de l’Esprit Un (Banyu Aigo no Seishin)” et des larmes de joie coulaient sur mon visage. Depuis ce temps, je sens que le monde entier est notre maison et que je suis le Soleil, la Lune et les étoiles. Et, j’ai renoncé à l’attachement pour devenir fort, et aussi pour constater avec gratitude le privilège de l’état d’éveil dont l’Univers m’avait béni.

Les arts martiaux ne sont pas le moyen de conduire le monde à la destruction par la force et les armes. Le véritable art martial est le moyen d’harmoniser le Ki de l’univers, de défendre la paix du monde, de créer l’Univers correctement et de le protéger et le développer. C’est-à-dire que j’ai réalisé que la formation aux arts martiaux consistait à former le pouvoir de l’Amour de l’Esprit Un qui crée, protège et fait grandir l’Univers, dans mon corps et dans mon âme. »


Shihan Jean-Rock Fortin, M.A.

A propos Shihan Jean-Rock Fortin, M.A.

Globetrotteur par affaires et pour le plaisir, et Orientaliste, je suis instructeur d'arts martiaux (maitre-enseignant de Ki-Aïkido [Shihan] & Art Martial Cognitif [AMC]), Fondateur du Dojo de la Paix Ki-Aïkido-Kaï Québec (2010), "Séancier" de Kiatsu, Coutelier d'art (spécialisé dans la fabrication de Katanas modernes), Conférencier et Auteur du livre "Ki - Le Chemin de l'Éveil" (2018). Je suis également Coach de vie et Consultant en développement des organisations et développement durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *